21/07/2017
Rythmes scolaires, un goût amer de gachis...


Face au nombre d’écoles revenant à la semaine de 4 jours dès la rentrée de septembre 2017 (plus de 30%), confirmé par le ministère, les Ceméa réagissent à travers ce communiqué de presse, concernant les conséquences du décret du 28 juin 2017.

Force est de reconnaître que les nouvelles organisations de la semaine proposées dans les écoles depuis 2013 et 2014 n’ont pas vraiment convaincu : au delà d’un parti pris de la plupart des médias à critiquer la mesure en n’en présentant que les freins et obstacles, les enseignant.e.s (comme l’attestent les votes des différents syndicats au CSE (Conseil supérieur de l’éducation) du 8 juin dernier et les diverses CDEN réunis en urgence avant le 14 juillet), les parents (malgré le positionnement national de la FCPE) et certaines collectivités n’ont jamais adhéré à la cause d’un retour d’une semaine de classe sur 9 demies journées.

Pourtant, les études, notamment des chronobiologistes, sont nombreuses à défendre une organisation de la semaine sur plus de 8 demies journées dans l’intérêt des enfants et nous ne reviendrons pas là-dessus car les articles à ce sujet sont pléthoriques... Pourtant, un effort collectif dont financier avait été mené par l’état et sur l’ensemble des territoires pour améliorer la qualité des temps périscolaires. Ainsi de nombreuses collectivités ont recruté et formé en ce sens des animateurs et animatrices en charge de temps d’activités périscolaires, ont créé de nouveaux emplois quand c’était nécessaire, renforçant par la même leur tissu associatif. Pourtant, les Pedt (Projet éducatif de territoire) ont pu permettre des espaces d’échanges, de réflexion, de mise en cohérence des différents temps éducatifs autour d’un même projet.

Certes, on était loin du compte. Des améliorations, des ajustements étaient encore à prévoir, les différents diagnostics devaient servir à cela, plus de temps était nécessaire...

L’accompagnement au changement des fonctionnements et pratiques induit une temporalité de mise en réflexion et action qui dépasse la temporalité "d’un mandat politique".

En promulguant le décret du 28 juin 2017-1108 qui autorise des dérogations aux écoles publiques, le nouveau ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a posé un acte fort contre une des mesures phares de la Refondation de l’école et perpétue, même s’il s’en défend, une longue tradition française de détricotage d’une réforme amorcée par les ministères précédents. Mais il a ouvert la possibilité à une organisation qui est un véritable retour en arrière et ce, au mépris même de l’intérêt des enfants, des jeunes.

Les Ceméa, mouvement d’éducation nouvelle, partenaire de l’école publique, ne comprennent pas un tel recul, ressentent un sentiment de gâchis et ne peuvent que regretter le peu de durée laissée à la mise en œuvre de mesures qui nécessitaient d’être installées dans le temps long de la transformation sociale.

Malgré tout, ils continueront leur travail de conviction en rencontrant les nouveaux élu.e.s, les parents, les familles, les journalistes et les relais d’opinion pour défendre leur vision d’une éducation globale, dans le sens de l’intérêt des enfants, des jeunes et de leur réussite éducative.

Le Secteur école des Ceméa

Contact : Anne Sabatini




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles