Les politiques et pratiques culturelles, un enjeu d’éducation
Soutenir les projets régionaux d’accompagnement culturel
Un développement maintenu dans un contexte difficile

En 2007, l’action éducative des Ceméa, régionale et nationale, à caractère culturel et artistique, conduite par les militants du département Politiques et Pratiques culturelles s’est développée et diversifiée de manière transversale, dans le prolongement des programmes d’actions engagés et réalisés en 2005 et 2006, en cohérence avec le projet associatif et les conventions d’objectifs pluriannuels signées avec le ministère de la Jeunesse et Sports et le ministère de la Culture et de la Communication.

Mais c’est dans un contexte difficile que les Ceméa ont cependant réussi à maintenir -parfois même à développer- des actions témoignant de leur engagement dans la lutte contre la marchandisation et la privatisation de la culture. En effet, l’année 2007 a été marquée par l’accélération du désengagement de l’Etat sur la culture en dehors des arts majeurs, des industries culturelles et du patrimoine.
Les Ceméa, ainsi que l’ensemble des acteurs de l’éducation populaire sont ainsi touchés de plein fouet par un changement radical de cap de la politique culturelle du ministère : suppression annoncée des moyens mis à disposition des services de l’Etat (les DRAC), qui leur permettaient d’accompagner les
politiques culturelles territoriales ; proclamation de « l’échec de la démocratisation culturelle »…

L’accès aux pratiques culturelles et aux formes artistiques s’inscrit pour les Ceméa dans un projet de vie, dans un projet éducatif, c’est à dire un projet de société qui considère la culture comme une manière de vivre et non comme de la consommation. Toutes les actions de formation et d’animation
des Ceméa visent à sensibiliser/responsabiliser les enfants comme les adultes face à une pratique strictement consommatoire des productions culturelles et artistiques.

Les Ceméa proposent une pratique alternative, dans un rapport plus construit, plus maîtrisé avec l’environnement, qui pose les questions de l’art dans la société, de la place de l’objet artistique, du sens de l’activité, de la consommation, du loisir culturel. La culture ne se réduit pas à notre rapport à l’artistique. Par contre la prise en compte de l’art dans le projet éducatif des Ceméa, constitue un enjeu à politiser. Le travail de formation plus théorique et politique des militants doit ainsi se poursuivre pour
s’approprier ces enjeux.

Inscrire les pratiques artistiques
et culturelles dans un projet
éducatif
Pour les éducateurs engagés dans des pratiques culturelles, il s’agit tout
autant de se demander comment s’y prendre pour accompagner des
publics et des pratiques culturelles (pour permettre aux individus d’accéder
aux objets et productions artistiques, pour accompagner et faire avancer
des pratiques artistiques amateurs) que de se demander pour quoi ?
Pour en faire quoi ? On ne peut se suffire d’un travail sur l’accompagnement
des personnes produisant de l’évolution personnelle sans donner
place dans nos démarches à des acquisitions et aux savoirs.
Il est important de rappeler que les Ceméa accompagnent d’abord des
personnes et non des oeuvres, que le petit groupe de personnes constitue
bien un choix d’organisation et non un recours par défaut, que la prise
en compte du rapport individu/groupe et la tentative de constituer un collectif
dans le fait d’aller au spectacle ensemble ou dans le cadre d’une
visite de musée, sont très importantes.
La démarche des Ceméa s’appuie sur la triangulation oeuvre-personnes-activité
(recevoir, faire ensemble, aller à la rencontre de l’autre)…
La relation aux personnes, la prise en compte de l’authenticité des personnes,
quelle que soit la proposition qui leur est faite, sont essentielles
dans les démarches de découverte d’une oeuvre.
L’accompagnement culturel tel que les Ceméa le pratiquent et le préconisent,
est une démarche globale qui associe complémentairement approche
sensible et approche informative, adaptée aux « publics » et aux
enjeux, au sens de donner des repères, des références qui contribuent à
une meilleure connaissance de l’environnement culturel.
Faciliter l’accès et la fréquentation des oeuvres pour satisfaire une attente
purement hédoniste consommatoire, ne suffit pas. L’accompagnement
peut aussi permettre de s’initier aux langages, codes et signes utilisés par
les artisans/créateurs/artistes, et ainsi d’acquérir de nouveaux savoirs.
L’acquisition de ces nouveaux savoirs n’a qu’un intérêt limité en soi (au
sens savant et disciplinaire) s’ils ne permettent pas d’engager la personne
dans une réflexion critique et politique, dans un rapport plus actif à l’environnement
et aux produits culturels !
Dans les pratiques d’accompagnement, cette étape d’une formalisation
des savoirs ne consiste pas tant à se livrer à un inventaire de nouvelles
connaissances, que de trouver et de proposer à chacun, des formes qui
lui permettent de garder des traces de son propre parcours.
- Jean-Noël Bruguière

Texte issu du rapport d’activité issu de l’Assemblée Générale de juin 2008


10/10/2006
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN