Politiques sociales : actions de solidarité et lutte contre toutes les exclusions

Mobiliser et construire
des alternatives

De la nécessité de résistance évoquée en 2008, à la subversion par l’action de 2009, 2010 aura mis
en dynamique le triptyque « Résister, mobiliser et construire », mot d’ordre du congrès des Ceméa à
Aix en Provence. Car la mobilisation n’a pas failli au cours de cette année et sur tous les fronts des
questions sociales et de santé. Des évolutions de la filière de l’éducation spécialisée à celle de l’animation
professionnelle, en passant par la poursuite de la révision de la loi de 90 en psychiatrie, aux dérèglementations
de l’accueil de la Petite Enfance et celles des AVSI, les sujets de préoccupations n’ont
pas manqué pour faire entendre la voix, les positions et les propositions des Ceméa. Tout en démontrant
par les actions conduites le bienfondé de ces arguments. Ainsi « l’universitarisation » des diplômes
et des niveaux de formation de l’éducation spécialisée, avec comme alternative la création éventuelle
des « Hautes écoles en travail social », va poser demain l’existence des petits centres de formation
dont ceux des Ceméa ; l’essor important de la filière de l’animation sociale au détriment de l’animation
socio-éducative et culturelle abandonnée par son ministère de tutelle, risque de marquer la séparation
entre ces deux champs, alors que leur histoire est commune, le tout fragilisé par les logiques
d’appels d’offres ; la poursuite par le gouvernement de revoir la loi de 90 sur l’obligation de soins sans
consentement en psychiatrie vient profondément modifier les modes de prises en charge des malades
et transformer les soignants en auxiliaires du maintien de l’ordre, et continue d’agiter la peur du fou ;
l’abandon par le ministère de l’Education nationale du recrutement et de la gestion des AVSI en les
confiant à de grandes associations, mais sans leur en donner les moyens, a eu comme effet d’entraîner
une vraie désorganisation de l’accueil des enfants handicapés à l’école, politique qui pourtant
depuis trois années commençait à porter ses fruits ; enfin les politiques de dérèglementation des structures
d’accueil de la Petite Enfance et la déqualification des professionnels ouvrent la porte de ce secteur
à la marchandisation, au désengagement des collectivités, à la privatisation et aux inégalités des
possibilités d’accueil.
On le devine, le contexte n’est pas favorable aux mouvements d’éducation populaire et il faut batailler
pour faire entendre leur originalité d’approche et de conception.

Lire la suite


10/10/2011
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles