||4 novembre 2009
E D I T O R I A L
VEN n° 536 - Pour une alternative au tout sécuritaire (Editorial)
 Ajouter au panier
Jean-Luc Cazaillon directeur général adjoint des Ceméa

Lire et voir le numéro du VEN 536

Pour prendre la mesure des incidents récurrents dans les banlieues entre jeunes et
policiers et dégager une politique générale, Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur,
a organisé une table ronde le 31 août dernier. Cette démarche nous semblait être
l’occasion de rompre avec la démagogie du « tout sécuritaire » et de poursuivre la dynamique du Livre Vert sur les politiques Jeunesse.
« Reconnaître la valeur de la jeunesse », c’est aborder la jeunesse par sa valeur et non comme d’habitude par ses problèmes et ceux qu’elle poserait à la société. Certes, la défiance est grande entre certains jeunes qui considèrent n’avoir plus rien à perdre et les institutions régaliennes ; certes, cette défiance traverse une bonne partie de la jeunesse qui ne s’approprie pas les institutions utiles au vivre ensemble.
Les difficultés du rapport entre jeunes et forces de l’ordre sont, en effet, les symptômes d’un malaise plus profond : un malaise social, économique, éducatif, culturel.
Répondre efficacement à cet enjeu suppose que nous soyons en capacité de construire une réflexion au-delà de la seule approche sécuritaire qui situe la complémentarité des politiques publiques en direction des jeunes (éducation, lutte contre les discriminations, accès aux droits, à l’emploi, à la citoyenneté, à la mobilité, à la culture, aux loisirs) comme l’un des enjeux majeurs pour notre pays. Pour agir cette politique,
il est nécessaire de travailler dans une réelle démarche de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, en premier lieu desquels les populations des quartiers et les jeunes eux-mêmes, mais aussi avec les associations.
Celles-ci jouent en effet un rôle décisif dans les quartiers. Écoles de la citoyenneté,
promoteurs du dialogue entre les cultures et les générations, espaces de médiation,
elles proposent et incarnent une alternative au « tout sécuritaire » : celle de l’éducation et de la prévention, de l’engagement citoyen et solidaire, de l’animation socioculturelle et socioéducative.
Agissant de la sorte les associations conduisent leur propre projet, militant pour faire que les espaces d’éducation non formelle contribuent, au côté de l’éducation formelle, à promouvoir une éducation globale accessible à tous, tout au long de la vie.
« L’éducation ne s’arrête pas aux portes de l’école et va au-delà de l’enseignement », a déclaré le ministre de l’Éducation nationale. Situant les associations comme « partenaires du ministère de l’Éducation nationale et des collectivités locales », il autorise une forme de penser la complémentarité qui dépasse la seule relation à l’école pour situer l’éducation et le rôle que nous y jouons comme l’un des vecteurs du renforcement du lien social. C’est ce pari sur l’avenir que nous devons gagner ensemble pour prouver qu’il existe une réelle alternative au tout sécuritaire.

Lire et voir le numéro du VEN 536



04/11/2009
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN