Les Ceméa, leur projet (Présentation - Plaquettes - Manifeste - Projet Associatif - Champs d’actions)


Les CEMÉA, mouvement d’Éducation Nouvelle, association d’éducation populaire, et organisme de formation professionnelle sont porteurs depuis plus de 70 ans, d’une large expérience sociale et collective.
Les Ceméa sont reconnus d’utilité publique et sont agréés par les grands ministères de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, de l’Action sociale, de la Culture et de la Communication, des Affaires étrangères...

L’EDUCATION POUR AGIR

Les Ceméa, Association nationale se sont donnés cinq grands objectifs :

• Construire l’éducation nouvelle au 21e siècle.

• Faire vivre l’éducation formelle et non formelle, développer les pratiques culturelles et la lutte contre toutes les exclusions.

• Agir dans les institutions pour la jeunesse et l’éducation populaire.

• S’engager pour le développement durable et pour les solidarités nouvelles, entre les générations, en Europe et dans le monde.

• Consolider les centres de vacances et de loisirs et se mobiliser pour le droit aux vacances pour tous.

Les Ceméa sont organisés en réseau national, européen et international. Leur projet s"appuie sur les valeurs de l’éducation nouvelle et la mise en action des individus, par les méthodes d’éducation active.
Les Ceméa sont un mouvement de personnes engagées dans des pratiques, pour transformer les milieux et les institutions. Il sont un organisme de formation offrant une diversité de stages ancrés dans les réalités quotidiennes de l’éducation, de l’animation, de la santé et de l’action sociale, et proposent des espaces de recherche et de rencontres articulés avec l’organisation de manifestations publiques.


Projet associatif des Ceméa issu du Congrès d’Aix enrichi des contributions du Congrès de Grenoble 2015 Pour validation à l’Assemblée générale du 18 juin 2016
Présentation des Ceméa
(fiche synthétique)

 Congrès 2010 - Le Manifeste - L’éducation pour l’agir


Manifeste - L'éducation pour l'agir PROJET ASSOCIATIF 2011-2015

Manifeste des Ceméa version PDF : Format Affiche A3
Manifeste des Ceméa version PDF : Format A3 à l’italienne Recto-verso (Pliable)
Manifeste format A3 - 4 pages
Version flipage sur Calaméo

Dès 1971, les CEMÉA, mouvement d’éducation, affirment qu’ils ont nécessairement une action sur l’évolution de la société et qu’ils veulent participer à sa transformation. Ils situent leur action dans
un courant de pensée de gauche sans aucune référence à une appartenance partisane. En 2010, ils condamnent les choix politiques actuels qui aggravent les inégalités et détruisent le vivre ensemble.
Ils s’engagent dans la construction d’une alternative sociétale.
à l’occasion de leurs congrès successifs, les Ceméa actualisent leurs propositions dans un projet associatif national et les déclinent par territoire, en métropole et en Outre-Mer.
Les CEMÉA expriment ici des exigences politiques, sur lesquelles ils fondent leur projet associatif et leurs actions. Ces références servent de base solide et constante, à la fois aux positions publiques
qu’ils sont amenés à exprimer, et aux partenariats qu’ils construisent.

LA LAÏCITÉ au coeur du pacte républicain

La laïcité est un des principes fondamentaux de notre société, un facteur
essentiel d’unité. Elle est aujourd’hui remise en cause directement par
ceux mêmes qui ont mission de la garantir.
Les CEMÉA exigent de l’Etat et de l’ensemble des pouvoirs publics de respecter
et de faire appliquer pleinement les principes qui fondent la laïcité :
la liberté de conscience, la séparation des églises et de l’Etat, le libre exercice
de tous les cultes et de l’athéisme, le

respect des droits humains et
de la diversité culturelle.
Cela nécessite de combattre les fondamentalismes, prosélytismes et replis
communautaires et de lutter par tous les moyens contre les conditionnements et les aliénations de l’industrie de la communication et des marchés.
Les CEMÉA, pour leur part, continueront d’agir pour créer les conditions de l’acquisition de l’esprit critique et du développement du vivre ensemble.

POUVOIRS PUBLICS/société civile : pour une coopération renforcée

L’éducation, la culture, la santé et le social doivent résister aux logiques de
marchandisation et de mise en concurrence. L’activité de ces champs doit se
construire sur une continuité garantissant les innovations.
Les CEMÉA affirment le besoin d’un État structurant, initiateur de politiques
nationales, garant d’une égalité territoriale et favorisant les initiatives
locales. Les CEMÉA considèrent primordial le rôle des collectivités territoriales,
au service des publics. Celles-ci, avec les services déconcentrés de
l’État et l’ensemble des acteurs ayant
des missions de service public, dont
les CEMÉA, doivent mobiliser des réseaux multiples, inscrits dans des pratiques
coopératives et alternatives.
Ils inscrivent leurs actions dans des missions de services publics locaux, territoriaux,
nationaux et européens. Ils revendiquent la place des associations
d’éducation populaire comme co-constructeurs des politiques publiques.

ÉCONOMIE SOCIALE et service public, l’alternative au tout libéral

Les CEMÉA, par leurs actions, construisent un espace de production de
savoirs et de services, qui s’inscrit dans le champ de l’économie sociale et
solidaire. Ils affirment la primauté de l’humain sur le profit et l’existence
de biens communs inaliénables.
Ils travaillent à la mise en oeuvre de ces choix, dans les relations avec leurs
partenaires et au sein de leur propre organisation. Ils défendent un
modèle économique de développement démocratique, où chacun participe
aux choix.
Les CEMÉA revendiquent que les secteurs d’intérêt général n’obéissent pas
aux règles de la concurrence.
Ils exigent la reconnaissance, la valorisation et la promotion de l’engagement
des bénévoles et volontaires dans l’espace public.

La PROMOTION SOCIALE par l’éducation populaire

Dans leurs pratiques de formation et d’accompagnement, les CEMÉA font
référence à l’éducation nouvelle et à l’éducation populaire, qui au travers
de la dialectique individu/groupe, contribue à la construction du lien
social.
Face aux différentes réformes en cours et à venir, aux risques d’instrumentalisation,
ils réaffirment la primauté du social et des solidarités sur la
marchandisation du monde, et celle de l’éducation et de la prévention sur
la répression.
Les CEMÉA affirment la nécessité du caractère émancipateur et promotionnel
des formations et des accompagnements qu’ils conduisent. Ils réfutent
l’idée de les réduire à la seule nécessité immédiate d’insertion et d’employabilité.

JEUNESSE, l’urgence d’une véritable politique publique

Les CEMÉA affirment que la jeunesse est un atout pour la société. Ils refusent
toute stigmatisation et morcellement de la jeunesse qui tendrait à
opposer les jeunes entre eux, et les jeunes aux autres acteurs de la
société.
L’état de la jeunesse est symptomatique de l’état de notre société. Ce sont
les adultes qui ont la responsabilité collective de l’accueil et de l’accompagnement
de tous les jeunes.
Les CEMÉA revendiquent une réelle politique publique en faveur de la jeunesse
qui prenne en compte toutes les composantes de la construction et
de l’insertion de l’individu dans la société. Les CEMÉA continueront à agir
et à expérimenter des pratiques innovantes pour et avec les jeunes, dans
la vie associative, l’accompagnement et la conduite de projets, afin de
construire et faire société avec toutes les jeunesses.

Pour des TEMPS LIBÉRÉS émancipateurs

Pour les CEMÉA, les temps libérés sont aujourd’hui l’un des enjeux majeurs
de la société. Les inégalités devant les loisirs et les vacances posent la
question de la cohésion de la société.
Militant pour la reconnaissance du sens éducatif des temps libérés, les
CEMÉA revendiquent le droit effectif aux vacances, aux loisirs et au départ
pour tous.
C’est aux côtés des organisateurs de séjours, des collectivités territoriales,
en démontrant par la pratique la pertinence des propositions de l’éducation
nouvelle que les CEMÉA expérimentent, construisent et vérifient de
nouvelles situations éducatives adaptées aux besoins de la société.
Les CEMÉA revendiquent que l’offre de formation volontaire, construite sur
des logiques d’émancipation et d’autonomisation des personnes, soit prise
en compte comme l’un des leviers de l’engagement des jeunes.

MÉDIAS, éducation critique et engagement citoyen

Les médias sont au coeur d’enjeux démocratiques et culturels concernant
tous les individus, enfants, jeunes, adultes. C’est un enjeu majeur d’éducation.
Les CEMÉA revendiquent une formation systématique aux médias, des
enfants, des jeunes, des adultes et de tous les acteurs éducatifs.
Ils réaffirment la volonté d’accessibilité et la dimension de bien
public des contenus et supports médiatiques et défendent l’existence d’un
service public indépendant pour tous les médias.
Les CEMÉA défendent un projet éducatif émancipateur qui favorise les
démarches d’expressions citoyennes et qui combat toutes pratiques des
médias faisant des enfants et des personnes des « coeurs de cibles ».

Sans CULTURE, il n’y a pas d’éducation

Les CEMÉA affirment que l’accès aux formes et productions artistiques, à
la création et à la culture, est un droit fondamental qui contribue à la
formation du citoyen. Ce droit est en cela un garant pour la démocratie. La
culture ne saurait se limiter à la culture labellisée par l’État ni à celle
impulsée par l’économie de marché.
Se cultiver est un droit qui nécessite des apprentissages, et une accessibilité
pour tous les citoyens aux biens et espaces culturels ou artistiques.
Les CEMÉA revendiquent la nécessité d’une éducation artistique et culturelle
pour chacun, qui ne vise pas à « mieux consommer » mais plutôt à
donner des clés de compréhension et des leviers pour agir sur son environnement.
Cette éducation doit nécessairement être abordée avec une dimension
politique, notamment pour les jeunes adultes, dans une démarche d’éducation
populaire.

DÉVELOPPEMENT DURABLE l’impératif de l’éducatif

Les CEMÉA, mouvement d’éducation nouvelle, condamnent le modèle de développement
actuel de société, à vocation volontairement économique, centré sur le
profit, et la consommation outrancière, dans la mesure où il menace les droits
fondamentaux des êtres humains et les milieux naturels.
Ils inscrivent leur action dans la perspective d’un développement au service des
peuples, dans la dignité, en référence à des valeurs de respect, de solidarité et
d’humanisme.
Les CEMÉA revendiquent un projet de développement qui assure une approche globale
des réalités complexes du monde, qu’elles soient sociales, culturelles, économiques
ou environnementales. Pour ce faire, ils actionnent les leviers de l’éducation
relative à l’environnement et de l’éducation à la consommation, pour renforcer
les liens entre le respect de l’individu, les principes démocratiques et la préservation
de l’environnement.

Pour la RÉUSSITE SCOLAIRE de tous

Pour les CEMÉA, l’éducation est globale. Il s’agit d’éduquer et d’enseigner.
L’école doit être un lieu de réussite de tous et d’apprentissage des valeurs
d’égalité et de coopération.
Les CEMÉA réaffirment le rôle central de l’école publique laïque et revendiquent
l’importance du partenariat entre les enseignants, les parents, les
acteurs éducatifs territoriaux, les mouvements pédagogiques et d’éducation.
L’école est un vecteur essentiel d’accès aux compétences, aux savoirs, à la
compréhension de la société et à l’émancipation.
Les CEMÉA militent en faveur des pratiques pédagogiques centrées sur
l’élève, favorisant tous les parcours différenciés, dans le cadre de la scolarité
obligatoire, et en référence aux principes de l’éducation nouvelle.
Les CEMÉA revendiquent une véritable formation initiale et continue des
enseignants, à laquelle ils souhaitent participer, et un accompagnement
des familles.

La MOBILITÉ pour construire apprentissages et solidarités

La mobilité favorise l’apprentissage et l’acquisition de compétences sociales,
l’exercice de solidarités collectives, l’expérience du rapport à l’autre et au
monde. Cela peut se vivre dans son quartier, dans sa ville, dans son pays,
autant que dans l’Europe et dans le monde.
Les CEMÉA affirment le droit à une mobilité émancipatrice, pour construire
une Europe ouverte sur le monde, par l’éducation interculturelle et les
échanges entre citoyens.
Ils revendiquent que la mobilité trouve place dans tout parcours éducatif et de
formation.
Ils militent pour la reconnaissance des associations d’éducation populaire
dans cette dynamique.
Les CEMÉA revendiquent que les politiques publiques réduisent les obstacles
financiers, juridiques et culturels afin de faciliter une mobilité choisie.

Télécharger également le manifeste en format pdf

  Congrés 2010 : Les autres Communiqués

COMMUNIQUE DE PRESSE - Lundi 23 Août 2010 - Ouverture

DISCOURS D’OUVERTURE - Lundi 23 Août 2010 - Le Discours d’ Ouverture

COMMUNIQUE DE PRESSE - Mardi 24 août 2010 - Roms, d’autres approches sont possibles

COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 25 août 2010 - La violence à l’école est aussi institutionnelle

DISCOURS DE CLÔTURE - Vendredi 27 Août 2010

Voir également :
- les prises de position sur la petite enfance, présentées lors d’un petit déjeuner de presse. Lire le communiqué
- les orientations réaffirmées en matière de psychiatrie, lors de la projection du documentaire de Philippe BORREL : « Un monde sans fou ». Lire le communiqué


 PROJET ASSOCIATIF 2011-2015 :

Les enjeux sociétaux qui fondent notre action

- AGIR POUR LA LIBERTÉ ET POUR
L’ÉGALITÉ ENTRE LES PERSONNES
- LA LAICITE AU COEUR DES ENJEUX
SOCIÉTAUX
- ÉGALITE, MIXITÉ, PARITÉ
- ÉCONOMIE SOCIALE ET SERVICE
PUBLIC, L’ALTERNATIVE AU TOUT
LIBÉRAL
- POUR UNE COOPÉRATION
RENFORCÉE POUVOIRS
PUBLICS/SOCIÉTÉ CIVILE
- L’INTERCULTUREL : UN CHOIX
HUMAIN

télécharger le pdf

 PROJET ASSOCIATIF 2011-2015 :

Nos modalités d’intervention dans la société

- DEVELOPPER ET RENFORCER
NOTRE ACTION DANS, AVEC ET
AUTOUR DE L’ÉCOLE POUR LA
RÉUSSITE SCOLAIRE ET ÉDUCATIVE
DE TOUS
- POUR DES TEMPS LIBÉRÉS
ÉMANCIPATEURS
- DANS LE SOCIAL, LA PROMOTION
SOCIALE, LA FORMATION DES
TRAVAILLEURS SOCIAUX ET DES
SOIGNANTS
- PRATIQUES CULTURELLES,
PRATIQUES ARTISTIQUES :
QUESTION D’ÉDUCATION
- L’EUROPE ET L’INTERNATIONAL :
MOBILITÉ, SOLIDARITÉ
- nMÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE ET
ENGAGEMENT CITOYEN
- LES JEUNES, LA JEUNESSE,
CHAMP DES POSSIBLES
- AU SEIN DU DÉVELOPPEMENT
DURABLE, UN IMPÉRATIF :
L’ÉDUCATIF

Télécharger le pdf

 PROJET ASSOCIATIF 2011-2015 :

Des partenariats de sens et d’actions

- D’UN POLE LAIQUE REDEFINI
AU NIVEAU POLITIQUE A DES
PARTENARIATS OUVERTS DANS
LES TERRITOIRES D’ACTION
- DES PARTENARIATS « FRATRICIDES »
AUX PARTENARIATS « FRATERNELS »
- IDENTIFIER DES POLES DE
PARTENARIATS D’ACTIONS
PERTINENTS
- PARTAGER DES PRISES DE
POSITIONS, DES PROPOSITIONS
AVEC D’AUTRES

Télécharger le pdf


 Des principes, des valeurs. Il n’y a qu’une éducation...

Elle s’adresse à tous ; elle est de tous les instants. Tout être humain peut se développer et même se transformer au cours de sa vie. Il en a le désir et les possibilités. Notre action est menée en contact étroit avec la réalité. Le milieu de vie joue un rôle capital dans le développement de l’individu. L’éducation doit se fonder sur l’activité, essentielle dans la formation personnelle et dans l’acquisition de la culture. L’expérience personnelle est un facteur indispensable du développement de la personnalité. Tout être humain, sans distinction de sexe, d’âge, d’origine, de convictions, culture, de situation sociale, a droit à notre respect et à nos égards. La laïcité, c’est l’ouverture à la compréhension de l’autre dans l’acceptation des différences et dans le respect du pluralisme. C’est aussi le combat pour la liberté d’expression de chacun et contre toute forme d’obscurantisme, de discrimination, d’exclusion et d’injustice.

 LES CHAMPS D’ACTION DES CEMEA

- Dans et autour de l’école

- Les temps libérés et les loisirs

- Culture et médias

- Action éducative et sociale

- Europe et international

>> Voir aussi les Ceméa avec Wikipédia

Lire de Dossier spécial de Vers l’Éducation Nouvelle sur Calaméo

 Vidéo

Les apports et la richesse de l’éducation nouvelle

Les apports et la richesse de l'éducation nouvelle from Cemea on Vimeo.



Projet associatif des Ceméa issu du Congrès d’Aix enrichi des contributions du Congrès de Grenoble 2015 Pour validation à l’Assemblée générale du 18 juin 2016
(Poids : 2 Mo - Format : PDF)

Présentation des Ceméa
(fiche synthétique)

(Poids : 86.6 ko - Format : PDF)

Nos modalités d’intervention dans la société
(Poids : 1.2 Mo - Format : PDF)

Manifeste format A3 - 4 pages
(Poids : 1.4 Mo - Format : PDF)

Manifeste des Ceméa version PDF : Format Affiche A3
(Poids : 294.6 ko - Format : PDF)

Manifeste des Ceméa version PDF : Format A3 à l’italienne Recto-verso (Pliable)
(Poids : 2.4 Mo - Format : PDF)

Les enjeux sociétaux qui fondent notre action
(Poids : 292.2 ko - Format : PDF)

Des partenariats de sens et d’actions
(Poids : 192.8 ko - Format : PDF)


25/11/2009
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles