10/05/2010
Pour une politique de l’enfance


Dans le cadre des Etats généREUX de l’enfance, les Ceméa présentent leurs doléances concernant une politique de l’enfance...

Voir le sommaire VEN 538 et commander en ligne

Les doléances des Ceméa

Le rêve de l’enfant normé est en marche et tous les déficits de l’attention, les signes de l’hyperactivité sont traqués, évalués et "protocolarisés". Au nom de l’éveil, de l’adaptation sociale et de la performance, dès le plus jeune âge les enfants devraient être sursollicités pour mieux se socialiser. Or comprimer les étapes du développement de l’enfant c’est dénier la part du temps nécessaire au bien grandir en bonne santé physique et psychique.

Le jeune enfant et l’enfant ont d’abord et avant tout besoin de s’épanouir et d’apprendre dans un climat d’attention bienveillante avec des activités qui leur permettent d’engager corps et intelligence sur tous les modes d’expression et d’expérimentation seul et avec les autres.

Dans ce cadre, les Ceméa réaffirment leur priorités pour une politique de l’enfance globale :

1 – Consolider le rôle de l’école maternelle comme lieu collectif où l’on apprend.

2 – Lutter contre les inégalités du départ en vacances pour les enfants et renforcer les dispositifs de soutien auprès des familles (débloquer le projet de loi sur le « droit au départ »).

3 – Maintenir l’exigence de compétences reconnues pour les professionnels intervenant dans les politiques de l’enfance en formation initiale et en formation continue.

4 – Soutenir et renforcer les actions et dispositifs concernant l’accompagnement à la parentalité sur les problématiques liées à l’école, la santé, les médias…

5 – Proposer une politique d’aménagement des rythmes de l’enfant qui prennent en compte en priorité les besoins de l’enfant et harmonise les temps scolaires et extrascolaires.

6 – Mettre en œuvre une politique d’éducation aux médias systématique tant à destination des enfants que des parents et des professionnels de l’enfance.

7 – Soutenir l’enjeu dans la petite enfance d’une éducation non sexiste luttant contre les stéréotypes garçons / filles.

8 – Inscrire, notamment à l’échelle d’une politique de coopération et de solidarité internationale, la petite enfance comme une condition de l’éducation pour tous et soutenir tous les programmes faisant de l’accès à l’éducation de la petite enfance, une orientation cruciale.

Le 10 Mai 2010

Contact : Christian Gautellier 06 89 86 11 18

Voir le communiqué de presse "Les états (si peu) généraux de l’enfance ont vécu, Vive les états générEux pour l’enfance !"

Voir le site des Etats généREUX de l’enfance




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles