Action Régionales
Pays de la Loire : la métairie d’ardennes, une base de loisirs différente

L’origine du projet
Il est né au fil des années et des échanges entre
différents animateurs et directeurs d’accueil de
loisirs de Loire Atlantique : Port St Père, St
Philbert de Grand Lieu, Machecoul, Nantes
(Malakoff)... Le constat sur les lieux d’accueil
était souvent amère : une trop grande concentration,
trop d’enfants par rapport à la surface du terrain,
une approche consumériste de l’activité et
des rapports avec les « gérants » de la base, proche
d’une prestation d’hôtellerie…

L’ouverture d’une base de loisirs
Malgré les différences dans leurs approches, aménagement
riche et accessible, réunions d’enfants,
travail sur le rythme des enfants…, les projets des
Ceméa « souffraient » dans leur mise en place de
certaines contraintes, notamment lors des départs
en mini-camps. Les Ceméa ont ainsi décidé de
mettre en place une base d’accueil, en partenariat
avec l’association Animaction, et avec le soutien
de la Caisse Nationale d’Action Familiale. La base
fonctionne depuis l’été 2006, en accueillant tous
les étés une vingtaine de séjours et de groupes.

Quelques principes
fondamentaux

- Faible concentration de groupes.
- Aménagement du lieu d’accueil en tenant
compte du milieu environnant.
- Travail avec des producteurs locaux, approche
pédagogique autour des produits, développement
local, produits de qualité…
- Concertation des différentes équipes d’animation
en amont des séjours.
- Travail sur les supports d’activités possibles en
lien avec l’aménagement de la base de mini-camps :
activités manuelles, coins bois, jeux de société,
coin pêche, aménagements extérieurs, coin pataugeoire,
coin expression avec des déguisements...
- Coûts de fonctionnement permettant la mixité
sociale.

Ces éléments sont essentiels pour que ces lieux
soient des espaces éducatifs complémentaires et
spécifiques, qui permettent aux enfants de se
construire et de se forger ses propres conceptions,
par l’expérimentation individuelle et collective.

Orientations du travail des équipes
- Echanger sur les
modes d’organisation.
- Se former sur les
pratiques d’activités :
pêches, bricolage,
aménagements extérieurs,
maquillage
etc.
- Travailler sur l’alimentation
en lien
avec les producteurs
locaux.
- Fonctionner en respectant
les rythmes
de vie propres à chaque
groupe.
- Permettre une
cohabitation sur les
espaces communs
d’activités.




15/09/2010
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles