Résistances éducatives
Vincent Chavaroche

"Les phénomènes d’exclusion,
les logiques de ghettoïsation n’épargnent pas le secteur
des accueils collectifs de mineurs...Chacun
de nos choix
d’organisation
de la vie
collective,
de la vie
quotidienne,
de l’activité,
des modes
de relations
entre
les personnes
traduit
nos choix
politiques...Vous en faites
partie,vous qui êtes animateurs, animatrices volontaires,
directeurs et directrices volontaires, professionnels
de l’animation, directeurs de structures, organisateurs
de ces accueils collectifs
."

Article rédigé dans le n° 72 des Cahiers de l’Animation. Pour voir le sommaire, cliquez ici]


Dans le contexte actuel, réaffirmer le sens politique
de l’acte éducatif, de l’action éducative conduite dans
les accueils collectifs de mineurs tient de la salubrité
publique !
Notre pays est secoué, troublé par la politique actuelle
du gouvernement concernant le traitement de l’insécurité
et de la délinquance.
Nous sommes nombreux, citoyennes et citoyens, à être
scandalisés par les amalgames et les procédés utilisés
pour mêler montée de la délinquance et immigration,
pour jeter à la vindicte populaire des personnes ou
des communautés pour ce qu’elles sont plutôt que pour
ce qu’elles seraient supposées avoir commis.
Le procédé est nauséabond. Les Ceméa ont déjà, et
régulièrement, dénoncé ces pratiques et ces amalgames
– voir notre communiqué de presse en ligne sur le site
national des Ceméa concernant les mesures prises
en direction des Roms. Les phénomènes d’exclusion,
les logiques de ghettoïsation n’épargnent pas le secteur
des accueils collectifs de mineurs.
Il est important de revenir sans cesse sur le combat qui
doit être mené, poursuivi, sans faille ni relâche par tous les acteurs éducatifs de ce secteur. Vous en faites
partie, vous qui êtes animateurs, animatrices volontaires,
directeurs et directrices volontaires, professionnels
de l’animation, directeurs de structures, organisateurs
de ces accueils collectifs.
L’acte éducatif est politique, lorsque l’organisation
concrète de l’accueil des enfants et des familles, en
accueil de loisirs comme en séjour, s’appuie sur des
valeurs de laïcité, de respect et de prise en compte
des personnes dans le groupe, sur l’apprentissage du
vivre ensemble.
Tout, absolument tout ce qui relève des choix d’organisation
de la vie quotidienne, de la vie collective des
enfants et des jeunes en ACM, de l’activité, tout ce
qui définit les relations entre les adultes de l’équipe
éducative et les enfants traduit un choix politique.
Un choix qui renvoie à des logiques de domination
ou pas, à des logiques consuméristes ou pas, à
des logiques d’émancipation des personnes ou pas, à
des logiques d’association des enfants à l’organisation
de leurs loisirs et de leurs vacances ou pas.En être conscient est déjà un pas vers le
choix politique.
Aujourd’hui, nous, mouvement d’éducation
nouvelle, dénonçons à nouveau la stigmatisation
d’une population et les amalgames
populistes.
Nous rendons hommage aux organisateurs
qui ont accueilli et continuent de le faire,
tous les enfants, y compris des enfants sans
papiers en lien avec le réseau Education sans
frontières.
Nous disons haut et fort : RESPECT, face au
travail remarquable réalisé par vous, animateurs,
directeurs volontaires et professionnels
au sein des équipes d’encadrement des
Accueils collectifs de mineurs qui avez mis et
mettez en place, au quotidien, dans les faits,
un vivre ensemble émancipateur.
Nous soutenons sans hésitation les organisateurs,
quel que soit leur statut, associatif,
service vacances de comité d’entreprise ou
collectivité locale, qui ont un projet politique,
un projet éducatif affirmant et traduisant
leur rejet de toutes les exclusions, de
toutes les pratiques de ghettoïsation, leur
résistance aux pressions de tous les intégrismes.
Nous sommes déterminés à lutter contre
toute technicisation de l’animation, volontaire
et professionnelle, qui la transforme en
outil de gestion aimable et complice du vide
éducatif des ACM. Nous sommes et resterons
force de proposition sur ces enjeux.
Les Ceméa, en cette période où les pratiques
d’amalgames et les logiques sécuritaires
s’affirment, restent sur leurs positions
et conceptions de mouvement d’éducation
nouvelle et d’éducation populaire. Ils ne
lâchent rien face aux attaques permanentes
des valeurs auxquelles ils sont attachées.


09/12/2010




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN