Sortir de l’école pour mieux y rentrer - Introduction au dossier VEN 559
Anne Sabatini, Olivier Ivanoff, Bertrand Chavaroche

Alors que nous préparons ce dossier, la réforme du collège fait couler beaucoup d’encre.
Certains points de cette réforme reprennent des idées que les Ceméa défendent depuis
longtemps : pédagogie du projet, travail en pluri ou interdisciplinarité, place centrale
de l’adolescent-e, du jeune... A fortiori quand on voit les inégalités scolaires et, par
ricochet, sociales que génère le collège que nous connaissons aujourd’hui.
Cependant nous partageons des craintes dans la mise en oeuvre de cette réforme,
notamment, concernant les moyens donnés pour les formations initiale et continue des
personnels, condition sine qua non pour accompagner les enseignant-e-s du second
degré dans l’évolution nécessaire de leurs cultures et pratiques professionnelles.
Les textes réunis ici ne sont pas déconnectés du contexte politique de ces dernières
semaines et ils illustrent la nécessité du « faire autrement » la classe pour que le plus
grand nombre des enfants et des jeunes réussissent. Plusieurs expériences, différentes
les unes des autres, par le contenu même de la pratique décrite, ses enjeux et
le contexte professionnel, différentes aussi par les personnes et les institutions dont
il est question, sont proposées. Elles ont néanmoins toutes en commun et malgré leur
particularité ou pour certaines la complexité de leur tâche, cette conviction que ce qui
peut être enseigné à l’école, dans une institution, ne se suffit pas pour être entendu, et
souvent ne peut être entendu par de plus en plus d’enfants, de personnes au statut
d’apprenants.
Pour que ce qui est à enseigner le soit vraiment, il apparaît nécessaire d’aller dans
la réalité du monde extérieur, de sortir des murs, de sortir de l’école afin de vivre
une expérience dans un lieu différent. Ou bien, dans certaines situations de créer
un espace intermédiaire, un espace-temps privilégié d’accès au savoir ou de
réconciliation avec l’action d’apprendre, au sein même de l’institution.


Lire le sommaire et voir le numéro du VEN 559

En préambule ce dossier présente quelques réflexions sur l’apprentissage de la
séparation de l’enfant d’avec sa famille, pour partir vivre l’école en dehors de l’école et
de la famille. Puis il entre dans le vif du sujet avec le témoignage d’une enseignante en
pédagogie Freinet, depuis trente ans, à l’école élémentaire, militante convaincue que les questionnements sur le monde se nourrissent
des découvertes et des rencontres
avec le monde extérieur. Ce témoignage est
suivi par celui d’une professeure d’anglais
qui organise depuis sept ans un séjour en
immersion linguistique de ses élèves de
Première dans une famille anglaise tout en
leur faisant effectuer un stage professionnel.
Une toute autre réalité est décrite dans l’article
d’un professeur des écoles mis à disposition
pour le ministère de la Justice dans
une unité éducative de jour pour des jeunes
de treize à seize ans sous obligation scolaire.
L’analyse par deux enseignants de ce que
génère une mobilité à l’étranger chez et
pour des jeunes en grande difficulté scolaire
contribue à élargir la réflexion. Un plaidoyer
pour les sorties scolaires et la démarche du
projet tel que Francine Best l’a défini dans
plusieurs écrits, côtoient l’interview d’une
professeure des écoles dans une petite école
rurale qui part en classe de découvertes
depuis vingt ans. Parce que sortir, c’est vital !
Des étudiants en formation Gestion urbaine
et Solidarité racontent leurs représentations
de l’espace urbain et son aménagement
après avoir passé une nuit en refuge périurbain.
Enfin le récit d’un dispositif mis en
place par une petite équipe dans un lycée
expérimental pour prévenir le redoublement
d’élèves de Seconde clôt ce dossier.
L’activité, on ne le sait peut-être pas assez,
n’a pas le même sens selon l’environnement
et le contexte dans lesquels elle se déroule.
Gérard Castellani dans son introduction au
dossier Ven : « Partir pour apprendre » réédité
au début des années Quatre-vingt-dix écrivait :
« On n’apprend pas du maître mais des expériences,
des situations qu’il promeut, qu’il
permet de vivre et de comprendre… »

Lire le sommaire et voir le numéro du VEN 559


30/07/2015




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles