VEN 573 - Accueillir et former des publics fragilisés
Le social dans tous ses états
David Ryboloviecz

Les Ceméa sont inscrits dans le champ du social depuis leur création. Mais qu’entend-on par « social » ? Là est toute la question, qui fait souvent débat d’ailleurs au sein du mouvement. Mais comme le disait Jacques Ladsous*, « le social est partout ».

Voir et Commander le VEN 573

Construire une société plus juste et plus solidaire, dans laquelle chaque individu a la possibilité de s’épanouir et de s’émanciper est une des missions de l’intervention sociale. Former les éducateur•rice•s, accompagner les publics les plus fragilisés, former et accompagner les professionnel•le•s de la santé mentale, construire des projets avec les professionnel.le.s et les jeunes de la Protection judiciaire de la jeunesse, construire et animer des projets culturels, sont autant de missions, au coeur desquelles les militant•e•s des Ceméa agissent au quotidien, pour faire vivre notre projet politique.

Autant d’occasions pour rappeler l’importance du vivre ensemble, de la construction collective, du débat, de l’activité, pour grandir et s’émanciper, pour tous•tes et notamment les publics les plus fragilisés.

C’est de tout cela, que nous avons pu débattre, lors des rencontres européennes du Social qui se sont déroulées à Paris en décembre 2018, organisées notamment par les Ceméa France et la fédération internationale des Ceméa.

Durant ces quelques jours de rencontres, de nombreux•euses acteur•rice•s de l’intervention sociale ont partagé leurs expériences, avec la volonté de montrer que la marchandisation du social n’est pas une fatalité et que d’autres formes d’actions sociales sont possibles, pour accompagner et soutenir les plus fragiles.

Si nous avons pu faire le constat que la pauvreté et la précarité sont très fortes et renforcent encore un peu plus l’exclusion des plus fragiles, nous avons également souhaité rappeler, par l’exemple de nos pratiques, que la participation des habitant•e•s, patient•e•s, personnes prises en charge ou accueillies est indispensable. Ils.elles ne sont pas fait•e•s que de difficultés et de problèmes, mais bien aussi de ressources et de potentialités. Ce dossier est l’occasion de mettre en lumière de manière plus précise les actions et projets portés par des militant•e•s au sein du mouvement des Ceméa. Des exemples qui montrent la vitalité des équipes, en lien avec des partenaires multiples et souvent dans le cadre de conventions avec des pouvoirs publics ou de partenaires associatifs. Les textes proposés donnent à voir des initiatives, mais permettent aussi d’ouvrir des débats, des questionnements, afin que la question du social reste vivante.

Voir et Commander le VEN 573


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)