Manifeste fondateur « Travail social et démocratie »

Manifeste des organisations représentatives des acteurs professionnels du social constituées en conférence permanente

• Contribuer à élaborer la place du travail social dans la production de la société par elle-même est une responsabilité démocratique pour tous les acteurs professionnels du soin, de l’éducatif et du social.
• Les travailleurs sociaux entendent jouer, dans et par l’exercice de leurs professions, un rôle dans l’élaboration et la mise en œuvre des pratiques sociales et medico-sociales.
• Questionner le sens des missions et des visées du travail social impose de tenir compte des conditions objectives d’existence des personnes. Face au risque du traitement des seuls symptômes, la prévention généralisée de la dégradation du lien social doit être priorisée. Ainsi toute pratique professionnelle engage une conception de l’homme et de la société qui va à l’encontre d’une soi-disante neutralité technique de l’acte professionnel.
• La prise en considération des personnes dépasse toute globalisation enfermante et stigmatisante. Parce qu’elles reconnaissent à chacun des besoins particuliers, des valeurs propres, une histoire et des expériences singulières, les interventions sociales et medico-sociales doivent chercher à combattre la misère économique, développer les diversités culturelles et favoriser les liens sociaux. La prise en compte des problèmes imputés de manière simpliste aux comportements catégoriels ou communautaires est à ce prix.
• L’innovation sociale correspond à un défi nécessitant d’être à l’écoute des populations, de reconnaître leurs savoirs et de leur faire confiance en laissant à chacun sa part d’initiative dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des actions.
• L’évolution considérable des problématiques de décentralisation, de territorialisation des dispositifs et de développement social local impose le territoire comme une des scènes incontournables de ré appropriation des enjeux politiques du travail social. Celle-ci intègre également les enjeux nationaux et internationaux de remise en cause de la seule logique de marché pour les économies et les sociétés concernées.
• Il s’agit donc, à partir d’une analyse transdisciplinaire des interventions sociales et médico-sociales de fonder des positions critiques argumentées ainsi que des initiatives collectives. Ces positionnement doivent trouver leur place dans le débat public pour rendre à la dimension technique et aux valeurs fondamentales du travail social son potentiel de promotion d’une société plus démocratique.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)