Un centre de loisirs à la tribu

Les Ceméa Pwärä Wärö organisait durant le mois de janvier un centre loisirs en partenariat avec l’association Comaco, une association de femmes qui pratiquent les danses traditionnelles kanaks et s’impliquent dans l’éducatif. Dans le cadre de l’accompagnement associatif, elles ont pu mieux définir le projet de leur association et se former pour répondre à leurs besoins : économat, gestion et budget ainsi que pour certaines un base BAFA. Peu d’ACM étant organisé en Province Nord, ce projet a été monté d’une part pour proposer des animations aux enfants durant les grandes vacances mais aussi, pour les stagiaires BAFA, de valider leur pratique et ainsi poursuivre leur cursus. Durant le centre, une cinquantaine d’enfants ont été accueillis à la tribu de Tiéti à Poindimié, des enfants venant de Tiéti mais aussi des autres tribus et du village. Dans un pays où demain est encore à construire et où les termes « vivre-ensemble » ou « destin commun » sont dans toutes les bouches, rares sont les lieux d’échanges entre les différentes identités et cultures qui peuplent l’île. L’appropriation et la réappropriation de la culture kanak étant une valeur forte de notre projet éducatif, les enfants ont fait la coutume, geste qui marque la première arrivé dans un nouvel espace, au début du centre. En point d’orgue de ces moments de partage, c’est une petite fille caldoche qui fera la coutume au chef pour le remercier de son accueil. Pour ce qui est du destin commun, les enfants n’auront pas attendu les adultes !


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)