Les Dialogues artistes-spectateurs animés par les Ceméa au Festival d’Avignon : l’Education populaire au rendez-vous
Dialogue entre les publics et les artistes à l’Université Louis Pasteur

Depuis une vingtaine d’années, les Ceméa et le Festival d’Avignon organisent les Dialogues artistes-spectateurs. D’abord au sein des Centres De Jeunes et de Séjours du Festival d’Avignon (CDJSFA), ces rencontres se déroulent à présent dans l’espace public, plus précisément à l’Université Louis Pasteur. La mission de ces dialogues artistes-spectateurs répond à la notion même d’Éducation populaire et à l’esprit du Festival d’Avignon, institué par Jean Vilar : l’accessibilité de la culture pour les publics doit être une rencontre, un échange et une réflexion sur la construction de la société.

Les spectateurs au cœur du dialogue

Ces rencontres se déroulent sur toute la durée du Festival d’Avignon et sont animées chaque après-midi par l’équipe des Ceméa. Installés dans le jardin de l’Université Louis Pasteur, artistes et spectateurs discutent et échangent ensemble à propos de la pièce concernée : chacun y donne son ressenti ou répond aux interrogations des uns et des autres.

Ces rencontres inédites, riches de découverte et d’échange permettent d’effacer l’opposition entre les artistes et les publics. Ces derniers engagent une véritable discussion : à la fois entre l’équipe de la pièce (pas toujours en accord) et entre les spectateurs eux-mêmes qui se répondent les uns aux autres. Ainsi, la rencontre devient une circulation des impressions et des réflexions et permet aux participants, une fois l’événement terminé, de continuer la discussion de façon informelle, abordant les acteurs avec spontanéité.

Un acteur et un spectateur en pleine discussion après la rencontre

Grâce à cette perspective d’un théâtre populaire, l’accessibilité à la culture se concrétise à travers ces dialogues et permet d’une part, une émergence de la parole des spectateurs, et d’autre part une relation d’égal à égal. De fait, l’aménagement de l’espace entraîne une réappropriation politique et spatiale de la part des publics ; car ici, la rencontre leur redonne la capacité à exprimer leur sens critique. Ainsi, la parole de l’artiste est déplacée et désacralisée ; à présent, il n’est plus seul détenteur du sens. Il ne s’agit pas d’apporter des réponses, mais plutôt de fabriquer des sens. A travers ces dialogues entre les artistes et les spectateurs, la discussion amène à la compréhension de cette diversité des interprétations.

La forme du dialogue : une clé de réussite de l’Education populaire

Cette parole re-donnée aux spectateurs est notamment possible grâce à la forme et à la préparation réalisée par l’équipe des Ceméa. Effectivement, les trois animateurs forment un triangle complémentaire apportant un cadre dans l’espace (de par leur disposition dans le lieu) et un cadre de sens et de contenu (de par le rôle de chacun). Lorsque l’un (l’animateur) distribue la parole aux participants, le deuxième (l’agitateur) prend note de ce qui a été soulevé et apporte éventuellement une mise à distance ; tandis que le dernier (l’observateur), situé dans le public, note le déroulement de la rencontre dans le but d’améliorer les prochaines rencontres. Finalement, cette forme de distribution accorde une intervention décentrée de l’animateur au profit des publics.

Le travail de préparation par l’équipe des Ceméa joue également un rôle essentiel dans la construction des dialogues. Les trois membres élaborent des recherches sur chaque pièce et se rencontrent à différents moments : avant et après le spectacle, deux fois avant les dialogues et une fois après en vue d’un bilan. Ces diverses discussions permettent d’enrichir les impressions de chacun afin de créer des questions collectives. Au cours de leurs échanges, ils dégagent une analyse du spectacle (sur le fond, sur la forme, les diverses références, etc.) pour effectuer une prise de distance des thèmes qui pourront être abordés par les publics (ressenti, critique, etc.). Ensemble, ils travaillent sur l’équilibre des dialogues et veillent à encadrer les paroles, avec en tête cette volonté que le spectateur soit acteur de la fabrique des sens.

L’équipe des Cemea préparant un Dialogue

Quelques vidéos des Dialogues :

- Dialogue artistes-spectateurs "Karamazov"

- Dialogue artistes-spectateurs "Alors que j’attendais"

- Dialogue artistes-spectateurs "Ludwig, un roi sur la lune"

Et bien d’autres sur la Web TV d’Avignon...


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)