janvier 2004
Éditorial
Une revue, pour quoi faire ?
Publication épuisée

VST-Ceméa a changé d’apparence. Après dix ans sous les vêtements dessinés par le graphiste Roman Cieslewiecz, et bientôt cinquante ans de parution aux Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active, nous voilà chez l’éditeur érès, au milieu des principales revues psychanalytiques et sociales. Un format facilitant la prise en main et la diffusion en librairie, ainsi qu’une distribution plus professionnelle vers de nouveaux lecteurs sont possibles.
Occasion de dire qui nous sommes et ce que nous voulons, à nos lecteurs d’aujourd’hui comme aux fidèles d’hier.
Créée pour développer le désaliénisme dans le renouvellement psychiatrique et pour accompagner la formation des nouveaux acteurs du soin, les infirmiers, vst a atteint son premier but : informer, soutenir les pratiques innovantes du soin, celles de l’individualisation et de la sectorisation.
L’élargissement de son lectorat aux acteurs du médico-social, éducateurs, assistants sociaux, animateurs urbains, a voulu prendre acte de l’engagement des Ceméa dans ces secteurs d’intervention, mais aussi de leur proximité et de leur articulation. Pas de véritable médico-social qui ne situe respectivement soin, éducation spéciale et socialisation. Les centres de formation, malgré leurs vicissitudes, en ont témoigné. vst l’a montré par ses rubriques et ses dossiers permettant voisinage et rencontre entre ceux qui s’ignoraient, enfermés dans des statuts (le public/l’associatif) et des coutumes hétérogènes.
Une nouvelle époque s’annonce, marquée par ses avancées et ses paradoxes. Les droits de l’individu sont acquis dans leur principe : être soigné, éduqué, inséré, accompagné dans ses vulnérabilités. Une citoyenneté est promise même au sein des dépendances et des aliénations. Les procédures et les dispositifs se veulent de plus en plus transparents, professionnels, scientifiques. Les formations sont de plus en plus élaborées, spécifiées. Un paradoxe surgit pourtant : celui d’une fausse scientificité du prévisible dans l’humain et dans son encadrement. Celui aussi d’une illusoire prise en charge du symptôme, isolé de l’histoire du sujet.
Des dangers guettent : le retour de discours périmés sur les classes dangereuses, les prétendues hérédités du malheur, les culpabilisations collectives. Des tentations rôdent comme de grandes exclusions-réclusions dans des ghettos, des prisons ou des communautés pestiférées, et les fanatismes identitaires en retour.
vst veut lutter contre cet émiettement, ces réductions technicistes qui se font passer pour de la science, ces tentations réactionnaires. Son espérance reste l’idéal d’une globalité éducative propre à l’humain. Même le démuni, le malade, le handicapé peut être aidé à progresser et à trouver sa place parmi nous, si nous nous en donnons les moyens. Le premier est celui d’un engagement du professionnel à ses côtés.
Que peut une revue ? Informer d’abord, permettre le débat ensuite. Les politiques de soin et d’éducation ne sont que le produit de notre niveau de démocratie et de solidarité. vst voudrait donner des exemples de ce qui s’invente ici ou là, dans l’institué comme dans ses marges. Critiquer parfois, soutenir toujours l’élaboration des « praticables » éducatifs ou soignants. Comme auparavant, les textes publiés seront de tous les niveaux d’écriture, du plus savant au plus émotionnel. Ni maître à penser ni empirisme paresseux. C’est la diversité réelle des acteurs qui s’y reflète, comme dans notre bénévole comité de rédaction.
L’accompagnement des artistes, dessinateurs et photographes, est un gage que le débat professionnel est aussi culturel s’il n’est pas corporatiste.
Nous ne dépendons ni d’un groupe de presse, ni d’une industrie, ni d’une entreprise commerciale. vst, organe de la presse sociale, tribune d’un mouvement d’éducation, continuera en toute indépendance à lutter pour augmenter notre civilité dans l’action sociale. Avec toi, ami lecteur, qui nous lis et nous écris.

Serge Vallon, rédacteur en chef de la revue Vie Sociale et traitements





Tous les articles de :
  • Serge Vallon

  • 31/12/2003
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN