||avril 2004
Editorial
L’éducation est l’affaire de tous
 Ajouter au panier

Le contexte politique, social et économique appelle les citoyens à exercer de façon responsable une veille vigilante sur les conditions de l’action éducative. L’éducation dans une société juste et démocratique requiert des moyens humains et matériels. La formation initiale et continue comme la recherche lui sont indispensables. Les mouvements sociaux récents en témoignent. Les Ceméa les soutiennent. Mais, tout en menant sans naïveté ce combat, notre société a besoin de clarifier son projet éducatif : l’actuel ne fait pas consensus. Au minimum, il est l’objet de débats et de tensions.

L’école est en débat. La famille connaît de fortes évolutions. Le travail social est interpellé. Pour réussir le dépassement positif de ces difficultés, les acteurs en éducation ont-ils d’autres choix que d’entrer en conflit les uns avec les autres ou tendre vers la confusion des statuts rôles et fonctions de chacun ? Cette alternative est dangereuse. Les enjeux sur la prévention spécialisée dans le cadre de la protection de l’enfance en témoignent fortement comme les questions scolaires et sociales pour la laïcité. En fait, la société ne trouve pas encore un accord sur comment intégrer les personnes en difficulté sociale, éducative ou matérielle. Elle ne sait pas quelle place faire à la raison et à la vérité dans un monde de remise en cause de la science. Se profilent alors des tentations régressives ; celles de la primauté de la répression sur l’éducation, celles des croyances rassurantes sur les savoirs récusables.

N’est-il pas inquiétant de voir une société mettre en avant le fait de devoir se protéger de l’enfance et de la jeunesse, d’assimiler toute personne en difficulté sociale, éducative ou matérielle à un délinquant potentiel quand l’une de ses premières missions est au contraire de protéger et d’éduquer cette enfance et cette jeunesse ?
N’est-il pas risqué aussi de favoriser et d’étendre de façon exhaustive le devoir de signalement et d’information à tous les acteurs qui, cherchant à dépasser les limites reconnues du secret professionnel, peut tout autant compromettre une démarche éducative qui exige de mettre en confiance les jeunes en difficulté non pour les signaler mais pour les éduquer ?
Telles étaient deux propositions issues d’un pré-projet de loi sur la prévention de la délinquance proposées par le gouvernement à qui il a été possible de faire part de notre analyse et de nos critiques.
Moins que la confusion des statuts (l’éducateur n’est pas un auxiliaire de police,
le policier n’est pas un animateur), la perspective doit être celle des complémentarités entre les acteurs, leurs rôles et fonctions à partir d’objectifs élaborés et évalués ensemble. S’il est évident que certaines des personnes en difficulté sociale, éducative ou sociale peuvent, temporairement ou longuement, fortement ou modérément, commettre des actes délinquants, il est inutile et dangereux d’en soupçonner toute cette population tout en exonérant toutes les autres catégories sociales.

Jacques Demeulier



Tous les articles de :
  • Jacques Demeulier

  • 31/03/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN