La mission Enfants, écrans, jeunes et médias

Jeunes et médias, jeunes et écrans, derrière cette relation se profile l’activité dominante des enfants et des jeunes, dans leurs temps de loisirs. De six à huit heures par jour si l’on prend en compte aussi bien les pratiques liées aux supports écrits qu’audiovisuels ou multimédias. Elle s’organise autour de quatre écrans, celui du téléviseur, de l’ordinateur, de la console de jeux et du téléphone portable. Cette consommation n’est pas que mono-centrée, mais assez souvent en usage « tapisserie » par rapport à d’autres activités. Internet y joue un rôle central apparaissant comme le média des médias. A partir de leurs pratiques de terrain auprès des enfants et des jeunes, dans les espaces d’éducation aussi bien formelle que non formelle, les Ceméa situent leur projet d’éducation aux médias dans une démarche politique et culturelle, globale.

Ce travail est mené au sein d’une mission nationale co-pilotée avec un ensemble d’Associations territoriales des Ceméa : Alsace, Picardie, Languedoc-Roussillon, Pays-de-la-Loire, Auvergne. Il s’articule dans une dynamique de réseau avec plusieurs temps forts : un stage national de formation de formateurs et des réunions thématiques dont l’objet est la conception de projets de formation, d’actions d’animation et d’outils pédagogiques.

Des recherches articulées à la conception d’outils pédagogiques

Les Ceméa, au sein de plusieurs groupes de travail, et à partir de travaux de recherche ou d’étude sur les jeunes et les médias mettent en chantier des outils pédagogiques pour les éducateurs et animateurs. Ainsi en 2006, ont été finalisés le cédérom « Ecrans Mômes » proposant des parcours d’éducation à l’image, un dossier en ligne sur les jeunes et les blogs. Ont été poursuivies l’élaboration et l’écriture d’un film « Tranche de vie, tranche d’écrans » et la conception d’un autre cédérom sur les enfants et le cinéma. Ces projets devraient être édités fin 2007, ainsi que des parcours modulaires pédagogiques sur les « lectures-écritures, récits » multimédias, à destination d’enfants ou de jeunes en difficulté scolaire.

Un site, portail de ressources pour l’éducation aux médias

Un comité de rédaction anime en ligne et de manière collaborative ce site. On y trouve des informations sur l’actualité de la société de l’information (en 2006, les Ceméa ont contribué à clarifier les débats liés à la loi sur les droits d’auteurs et ont fait des propositions pour soutenir à la fois les droits à la création et les pratiques de jeunes), des ressources pédagogiques en ligne (par exemple un dossier très complet sur les blogs et les jeunes). Ce site reçoit en moyenne 150 visites par jour et par exemple en avril 2007 a reçu plus de 4 500 visites différentes.

Accédez au site de la mission Enfants écrans jeunes et médias

Une offre de formation pour les animateurs, les éducateurs, les enseignants

Les Ceméa sont une association experte et partenaire des ministères de l’Education nationale, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, de la Culture et de la Communication. Dans ce cadre, ils sont intervenus en 2006 dans des stages nationaux ou séminaires organisés par ces ministères (Cinéville, CREPS à Ajaccio, ECM, INJEP, Accompagnement scolaire et TICE à Amiens).
Les Ceméa proposent à la fois des formations longues (plus de 100 heures) pour les animateurs professionnels travaillant dans les quartiers (UF du DEFA, formation thématique BAPAAT, BEATEP, BPJEPS) en Alsace, en Picardie, en Auvergne et en Ile-de-France, et des formations courtes (50 heures) pour des animateurs volontaires (BAFA 3 – 18 stages ont été organisés sur l’ensemble du territoire accueillant environ 270 animateurs) travaillant dans les centres de vacances et de loisirs.
D’autres animations et formations ont eu lieu dans des ateliers-relais (Picardie, Basse-Normandie, Rhône-Alpes, Auvergne..), ou dans le cadre de la formation d’enseignants (Rhône-Alpes, Pays-de-la-Loire, Languedoc-Roussillon…). Cet ensemble d’actions représentent 18 sessions pour 256 personnes formées.

Des coopérations universitaires renforcées

En 2006, les Ceméa ont renforcé leur partenariat avec les universités de Poitiers (formation de jeunes professionnels en Master, à Angoulême dans le cadre du Centre européen des produits de l’enfant, participation à des groupes de recherche sur la consommation enfantine), de Paris 13 (module de formation en licence professionnelle sur les objets culturels liés aux écrans) et de Paris 8 (Département hypermédia et co-organisation du Prix Möbius international à Montréal en octobre 2006, promotionnant des contenus culturels et éducatifs dans le multimédia). Environ 120 personnes ont suivi ces actions de formation universitaire avec les Ceméa en 2006.

Agir au sein de collectifs

Afin de « peser » dans les débats et décisions publiques, les associations et syndicats se sont regroupés au sein d’un collectif, le CIEM (Collectif Interassociatif Enfance et Médias). Les Ceméa y sont très actifs, en assument la vice-présidence et y animent plusieurs groupes de travail sur l’éducation aux médias, la protection de l’enfance (groupe d’expert du CSA), les jeunes et la radio, les mesures de protection sur internet (enquête sur les logiciels de filtrage). En 2006 les Ceméa, à travers le CIEM, ont pris position sur la loi DADVSI, le réexamen de la directive européenne Télévision sans frontières, interpelé le CSA sur la protection de l’enfance, permis l’attribution de nouvelles fréquences pour le MOUV’ (Montpellier, Carcassonne) suite à leurs interventions auprès de l’état.
Les Ceméa sont également membres du CLEMI et participent aux travaux du Conseil d’orientation et de perfectionnement de cet établissement national du Ministère de l’éducation nationale.

Animer des débats publics

Au-delà de la formation des éducateurs, il est important d’engager un travail en direction d’un public plus large, notamment vers les parents, ce que les Ceméa font en relation avec la FCPE ou l’UNAF. Les Ceméa ont aussi participé à des colloques ou organisé des tables-rondes, cafés pédagogiques, conférences sur l’éducation aux médias, la parentalité à l’ère numérique, les logiciels libres et la société de l’information à Paris et en Ile-de-France, à Montpellier, Laval, Strasbourg, Nantes, Grenoble, Caen, Le Mans, etc.

Texte issu du rapport d’activité de l’Assemblée Générale 2007


18/12/2007
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN