Livre : N’ayons pas peur des enfants

N’ayons pas peur des enfants
Claire Colombier
Éditions Matrice

Ce livre est paru en septembre 2007 « dans un contexte agité depuis plusieurs mois par les réactions à un rapport de l’inserm sur le dépistage précoce des troubles du comportement ». Mais il avait été rédigé avant : il est le témoignage tranquille d’une pratique dans le social, pratique soutenue par une pensée nourrie de psychanalyse.

Dans ce livre, Claire Colombier fait part de son expérience de psychologue clinicienne dans des crèches ; elle donne de nombreux exemples de situations où elle est intervenue ; elle analyse avec précision sa place et celle de chacun : enfants, personnel, parents. Elle le fait dans la belle langue qui est la sienne, sans « langue de bois ». À cette place la question qui lui est posée le plus souvent, et qu’elle choisit de développer dans ce petit livre, est celle de l’agressivité des enfants : les enfants sont violents, ils ne sont plus ce qu’ils étaient ! Au cas par cas, elle nous montre comment la violence des enfants fait peur, aux autres enfants bien sûr, mais aussi aux adultes, et comment une observation fine permet de donner un sens à ces comportements qui le plus souvent disparaissent quand ils ont été entendus, compris, mis en mots. La peur des adultes, personnel ou parents, peut être entendue de la même façon.

Claire précise : la violence n’est pas un phénomène massif dans les lieux d’accueil de la petite enfance ; mais lorsqu’elle se produit, elle entre en conflit avec l’image toujours présente de l’enfant innocent, de l’enfance idéale que nous portons en nous. À l’inverse, elle cite le pédiatre et psychanalyste Winnicott : « À l’origine l’agressivité est presque synonyme d’activité, une tendance innée à grandir et à maîtriser la vie, ce qui semble être le caractère de toute chose vivante. » Or l’enfant de moins de 3 ans dispose de peu de langage, même s’il est depuis toujours dans le langage. « Ses gestes s’inscrivent dans un processus de communication non verbale qu’il revient à l’adulte de mettre en mots pour que l’enfant apprenne à s’exprimer autrement. » À propos de ce langage préverbal, l’auteur cite les travaux du Pr Montagner, éthologue.

La force pulsionnelle qui est à l’origine des actes dits « agressifs » ou « violents » est à canaliser, à humaniser, dit Claire Colombier. « Ce dernier terme a le mérite de mettre l’accent sur le propre de l’homme, le langage. » À ce propos l’auteur fait une mise au point utile : on nous a démontré qu’on pouvait parler aux enfants, qu’il fallait leur parler, mais ce précepte s’est retourné contre eux : dès lors qu’on leur a expliqué quelque chose, ils n’ont plus qu’à obtempérer, sans considération pour leur vie psychique interne. L’auteur propose donc d’abord une écoute ; écoute des différents professionnels qui observent l’enfant, de l’enfant lui-même, et le plus souvent possible des parents. Cette écoute permet un passage progressif à un langage plus articulé.

Pour ma part j’ai été sensible aux conditions que Claire Colombier met à la possibilité de ce travail. « Le travail que peut faire un psychologue en crèche dépend en partie de son contrat de départ, de ce pour quoi il a été embauché et du temps qui lui a été accordé. » En particulier un temps suffisant pour être lui-même en accès direct avec les enfants, pour que les enfants aient la possibilité de repérer cet adulte qui n’a pas d’autre tâche que l’écoute, ce qui leur permet parfois de formuler avec les moyens de leur âge une demande.

La parole n’est pas magique : elle suppose une vraie attention à l’enfant pour être juste ; sinon elle est dévalorisée et l’être humain, si jeune soit-il, perd confiance dans la dimension du langage. Ce livre démontre qu’on peut aussi restaurer cette confiance dans le langage et que la place de ce sujet parlant dans la société en est transformée : cette constatation est probablement vraie dans d’autres lieux que les crèches.

Annie Sotty



21/12/2007
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN