25 jeux de thèque

Jean-Michel Perronnet, collection “Des jeux aux sports”, Editions Revue EPS Paris

Voilà une bonne idée : rassembler dans un même opuscule les jeux dont l’analyse révèle une structure globale commune. Ici “deux équipes s’opposent sur un mode dissymétrique ... les lanceurs ou batteurs, affrontent, les uns après les autres, l’ensemble des trimeurs en envoyant une balle au loin afin d’avoir le temps d’effectuer un parcours ou une traversée”. Encore faut-il que le patrimoine des jeux traditionnels et des sports simplifiés offre une variété suffisante dans cette catégorie. C’est le cas de cette famille de jeux sportifs rassemblée grâce à la grande culture ludique de J.-M. Perronnet.En repérant cinq situations qui provoquent la permutation des deux rôles principaux (batteurs-trimeurs), deux façons de “battre” (sans ou avec serveur, celui-ci étant d’ailleurs partenaire ou adversaire) l’auteur fait œuvre d’une perspective structurale. D’autant qu’il souligne, au gré des fiches, les particularités qui distinguent les jeux encore plus finement : ici c’est la forme du parcours à effectuer par les batteurs, là c’est le système de score si influent sur les tactiques, ici c’est la participation active des partenaires du batteur, là c’est la manière d’arrêter le coureur. Certaines combinaisons de réponses à ces questions aboutissent à des formes accessibles du cricket ou du base-ball, sports auxquels les enfants (et peut-être les lecteurs adultes) comprendront enfin quelque chose. C’est d’autant plus méritoire que, malgré le titre contestable de la collection, chaque jeu est traité en fonction de son intérêt propre et non dans le cadre d’une quelconque préparation au sport. Puisque J-M. Perronnet fait référence à mon travail, il me pardonnera de contester trois détails : la pertinence relative de certains principes généraux (puisqu’on pourrait les attribuer à d’autres jeux), l’ambiguïté qu’il tolère sur le terme de lanceur (qui est parfois serveur) et la thèque-rugby où j’aurais bien vu trimeurs et batteurs libres se disputer la balle. Dommage aussi que ne soit pas signalée la symbolique de ces jeux (le labyrinthe Initiatique, la traversée de l’enfer, la course vers le salut... selon Bernard Jeu). Mais placer ces jeux dans les programmes scolaires est un bel essai qu’il faut maintenant transformer.

Jean-Claude Marchal



Tous les articles de :
  • Jean-Claude Marchal

  • 31/01/2000
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN