Anthropo-logiques d’un travailleur social, Passeurs, passages, passants

Thierry Goguel d’Allondans, Éditions Téraèdre, 2003, (48 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris)

Faut-il parler d’un essai ? De réflexions ? De méditations ? En quatre chapitres à la fois autonomes et liés entre eux, voici une entrée par l’anthropologie pour lire et comprendre les enjeux du métier. Encore qu’il faille s’entendre sur ce qui est alors appelé enjeux. Ici, ce ne sont pas les enjeux politiques, stratégiques ou institutionnels, ou du moins pas traités de la façon habituelle, mais ce qui fonde le rôle central du travail social : être une instance qui permet le passage, donc la transformation des personnes. Le travailleur social est alors un passeur, un gardien du seuil : les mots sont lâchés.
Nous voici donc au cœur de l’anthropologie, une anthropologie très contemporaine, mise en pensées et en mots dans un lien permanent avec une fine connaissance du travail social issue d’une carrière d’éducateur spécialisé et de formateur. Cette anthropologie qui rappelle que la relation d’aide se situe également à un niveau symbolique, donc éminemment constructif, n’ignore ni la vie d’aujourd’hui ni le politique. Comment les travailleurs sociaux sont-ils formés ? En quoi sont-ils concernés par la mondialisation du marché ? Comment penser les souffrances des jeunes ? À chaque fois, les réponses ne sont pas techniques ou mécaniques, mais renvoient à l’espace des initiations, des passages, des ritualités.
Ce livre sur les passeurs suit des chemins de traverse qui se croisent et s’entrecroisent, permettant au lecteur, passant actif, de construire lui-même son chemin de lecture. Passeur d’idées, d’analyses, d’ouvertures, l’auteur laisse ainsi son lecteur à son propre itinéraire, à ses propres passages, libre de éfléchir à ce qu’il est et ce qui le fait lui même. De passeur, le travailleur social devient alors lui-même sujet actif de ce qui le transforme.
L’anthropologie n’est pas une science ignorée des travailleurs sociaux. Mais c’est souvent une science limitée à l’essai de compréhension de l’exotique, de l’autre tellement différent de nous qu’il faut recourir à la science de la connaissance des « sauvages » pour essayer de le comprendre. L’auteur démontre magistralement ici que l’anthropologie n’est pas qu’une science extérieure, mais avant tout un outil puissant pour se comprendre soi-même et se situer dans son environnement.
Que ces « anthropo-logiques » aident chacun à savoir ce qui le fait dans l’histoire, la culture et les symboles, en complément des habituelles entrées par l’inconscient ou par l’excès de rationnel. Ceci parce que le gardien du seuil est bien plus qu’un guichetier.

François Chobeaux


Article extrait de "Vie Sociale et Traitements n°82"

Tous les articles de :
  • François Chobeaux

  • 31/12/2002
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN