Soigner l’anorexie

Colette Combe, Dunod, collection « Psychothérapie », 2002, 258 pages

Les livres de qualité concernant les toxicomanies en général et l’anorexie en particulier ne sont pas légion.
Ils sacrifient généralement à la mode les réelles questions posées par ces problèmes, les difficultés que les adolescents ont à devenir des adultes.
Les tâches que ces adolescents ont à remplir sont d’être à la fois soi et un autre capable de rencontrer un autre soi différent. C’est se confronter à l’autre physique mais aussi à la peur de l’inconnu temporel, grandir. Si les garçons se réfugient dans la consommation de cannabis et s’éprouvent au corps social à travers les conduites à risques et l’affrontement aux représentants de l’ordre, les jeunes filles, elles, mettent en avant leur propre corps qu’elles soumettent au corps médical.
« Alors, l’adulte, le psy, dis-moi que ça vaut la peine de grandir ! »
Le livre de C.Combe est un livre de praticienne.
Psychiatre et psychanalyste, elle parle et ne jargonne pas, ce qui rend accessible ce livre sur un sujet propice aux dérives racoleuses.
Pour apporter son éclairage personnel, elle se sert du mythe du chaos comme paradigme de la psychopathologie du trouble. L’étayage théorique repose sur de nombreuses illustrations cliniques qui mettent en perspective l’aspect dynamique de la prise en charge et rendent l’ouvrage « vivant ». On voit se dérouler peu à peu l’évolution des troubles jusqu’à la reconstruction. Il faut du temps pour grandir, pour guérir.
L’aspect temporel se perpétue dans l’au-delà de la guérison à travers la question de la maternité.
Là où les garçons sublimeront dans une quête de pouvoir et de domination, les femmes vont se colleter encore et encore au partage et au lien à travers ce que C.Combe nomme « se découvrir mère ».
Dénouer des liens pour en tisser d’autres...
Cette question du lien et de la dépendance est parlée avec beaucoup de tact, de finesse et c’est rafraîchissant de voir une pensée qui se met en place et se transmet.
Un livre de qualité qui changera le regard de ceux qui ont tendance à être fascinés par ce symptôme.

Pascal Courty


Article extrait de "Vie Sociale et Traitements n°83"

Tous les articles de :
  • Pascal Courty

  • 31/08/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN