L’École dans L’Algérie coloniale. Conformer ou émanciper ?

Publication des Cahiers du centre Henri Aigueperse, UNSA Éducations, Textes réunis par Aissa Kadri, Guy Putfin, Jean-Paul Roux. Récit de René Ouare. Préface de Mohamed Harti, 125 p.

À l’heure où la France et l’Algérie commencent à se rencontrer de nouveau, où s’amorcent de nouvelles relations, ce travail de mémoire n’est pas inutile. Il y a eu tant de non-dits, et tant de malentendus dans nos rapports que les témoins encore vivants ont devoir de dire ce qu’ils pensent, ce qui constitue leur vérité pour eux.
C’est en quoi cette brochure est intéressante, car les deux termes de la dialectique énoncés par le titre sont bien présents dans cette action éducative à travers ceux qui l’ont vécue. Présents parfois chacun de leur côté, parfois réunis dans les mêmes personnes.
Il n’y a pas de doute que la perspective première des politiques français qui ont envoyé les enseignants dans les pays colonisés était d’éradiquer les cultures originelles, pour faire des populations ainsi « rééduquées » des sujets français fidèles et loyaux. Cela fit partie de l’idée d’assimilation.
Mais on ne forme pas des enseignants à la compréhension des valeurs de la République sans que ceux-ci, à la lumière des penseurs de la Révolution, se posent des questions sur leurs conditions de vie et les disparités constatées. J’ai toujours en tête cette remarque que m’a faite ce jeune Algérien de 14 ans, alors que nous discutions du film de J. Renoir La Marseillaise que nous venions de voir ensemble : « Ce film montre bien que la France était le pays de la liberté. » Et comme je m’étonnais de cet imparfait : « Oui, ajouta-t-il, je n’ai pas l’impression que la situation de ma famille soit égale à celle des Français, ni que nos usages de la liberté puissent être identiques. » J’avais reçu cela comme une blessure, une espèce de tache sur mon drapeau. Si l’on voulait aller jusqu’au bout de la République, il fallait donc reconnaître les autres et participer pleinement à leur émancipation.
Ce livre montre bien de quelle façon chez les enseignants des clivages se sont opérés conduisant certains d’entre eux à un nationalisme exacerbé, tandis que d’autres ne se privaient pas de faire écho aux revendications d’indépendance. Reconnaissons que les organisations syndicales et les mouvements d’éducation populaire furent plutôt dans cette deuxième mouvance, qu’ils auraient aimé préparer lentement pour éviter les affrontements fraternels. C’est la raison pour laquelle ils servirent de cible aux extrémités des deux camps qui ne pouvaient admettre, eux, aucune nuance. Atouts gâchés, énergies mal utilisées, le tribut fut lourd à payer, et l’amertume monte encore aux lèvres quand on y songe. C’est ainsi que cela se passe quand on s’aime mal, quand on se cache derrière des mots, ou qu’on espère de l’autre ce qu’on n’ose pas ouvertement lui demander.
Aurions-nous pu éviter cette fracture ? Qu’importe ! On peut toujours dire après ce qu’on aurait pu faire, et qu’on n’a pas su faire. L’important aujourd’hui, c’est de comprendre, c’est de cicatriser les blessures, et repartir vers des rapports nouveaux. Ce numéro des Cahiers devrait y aider. C’est au moins mon espérance.

Jacques Ladsous


Article extrait de "Vie Sociale et Traitements n°84"

Tous les articles de :
  • Jacques Ladsous

  • 30/09/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN