La question interculturelle dans le travail social

Repères et perspectives, Gilles Verbunt, La Découverte, 2004

Voici déjà de nombreuses années que les travailleurs sociaux ont rencontré un public d’usagers venus d’ailleurs, parlant d’autres langues, vivant d’autres coutumes culturelles, pratiquant d’autres religions que ce qui est la culture identitaire française.
Voici encore plus de temps que notre bonne République a tranché sur le statut à donner à ceux qui ne sont pas dans la norme majoritaire : négation et interdiction des différences, « interdit de cracher par terre et de parler breton », et assimilation pour tous dans une culture unique déterminée d’en haut. L’exemple venait de loin, c’est toute la construction politique de la France qui s’est faite ainsi depuis la royauté.
Aujourd’hui, cette « intégration à la française » montre ses limites, en étant forcée de s’adosser à des lois contraignantes pour continuer à entretenir l’illusion de son efficacité. La guerre du foulard en est une triste preuve.
L’auteur s’oppose totalement à cette pratique de l’assimilation qui déshabille l’individu de ses références, et promeut en contrepoint une réelle « intégration » faite de la potentialisation des cultures se rencontrant, chacune intégrant des éléments de l’autre et les deux se transformant. Le métissage contre l’illusion des pratiques et des races pures, le métissage car nous sommes tous des métis.
Autre point de vocabulaire important qui structure le livre, la différence entre communauté humaine et communautarisme. Autant la communauté est indispensable, autant l’enfermement dans des références à reproduire à l’identique et à protéger contre un extérieur forcément méchant est un cul-de-sac social et culturel et un monstre politique.
Troisième point qui fait référence dans ce livre, le rappel permanent qu’il y a des ressemblances évidentes entre l’attitude dominante du colonialiste imbu de ses valeurs et celle toujours possible du travailleur social qui n’a pas fait la part entre ses propres représentations, les normes majoritaires qui structurent en France la bonne insertion, et la réalité des personnes accompagnées.
Une fois ces repères posés, il est possible de cheminer sur les chemins de crête entre la relativisation systématique qui conduit à la perte de valeurs communes, la culpabilisation du dominant honteux et l’assimilation qui nie l’autre, afin de construire dans la pratique professionnelle un interculturel compris comme le parti pris positif qui structure la rencontre des différences culturelles. L’auteur y guide le lecteur par de nombreux exemples développés à partir des questions du droit, des fonctionnements familiaux, des façons d’habiter, du soin apporté aux enfants, des rapports intergénérationnels... Et s’il fallait encore rappeler aux lecteurs qu’il ne s’agit pas que des différences et des rapprochements entre « nous » et « eux », des exemples puisés dans le « nous et nous », dans les pratiques culturelles des différents milieux bien de chez nous, conduisent évidemment chacun à questionner ses certitudes et ses évidences. Au fond, l’interculturel appelé par l’auteur est une posture politique et éducative de chaque instant qui s’applique à toutes les personnes, la question de l’étranger n’en étant que la mise en évidence poussée à l’extrême. La conclusion va alors de soi : le travail social est nécessairement et structurellement un travail interculturel.

François Chobeaux


Article extrait de "Vie Sociale et Traitements n°84"

Tous les articles de :
  • François Chobeaux

  • 30/09/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN