Le quotidien en éducation spécialisée

Joseph Rouzel, Ed.Dunod, 197 p.

Si vous avez déjà lu Rouzel, récidivez, car, par les mauvais-temps qui courent ce peut être une embellie ! Comme il le répète à l’envi dans ce récent ouvrage, entre les frissons de l’étrange et les banalités du familier, entre la répétition structurante ou débilitante et l’inattendu sinistre ou égayant, le quotidien de tout collectif humain, de tout collectif éducatif négocie des compromis permanents, engageant histoire, transformations, mutations, voire disparitions. Ses obsessions réchauffent le cœur, le souci étant l’anticipation trop aisée, au détour des phrases, des concepts et des compagnons de route partagés depuis belle lurette. Mais relire que « il y va du devoir des éducateurs de maintenir vive cette part qui échappe à la norme... [et que] l’action éducative à partir d’un tel présupposé prend des allures de subversion et de résistance » permet de maintenir les combats contre des logiques gestionnaires et des pratiques aliénantes qui, certains jours, nous laissent la nausée.
Si vous n’avez jamais lu Rouzel, faites-vous offrir ce bouquin par vos établissements ou vos services (vos collègues y accéderont également) et munissez-vous d’une boussole pour crapahuter dans les contrées où, pour notre instruction, l’auteur nous entraîne. Simple principe de précaution d’ailleurs, car au fil de sa plume « encrée » dans le temps, l’espace ou les folklores de l’étymologie, l’intrigant excursionne en fait au cœur de nos problématiques les plus ordinaires et entend nous y donner de dépaysants rendez-vous. Avec les « processus permanents d’avènement de la parole » qui travaillent au corps et l’individu et ses appartenances institutionnelles, par exemple.
Et ça marche. Car cet éducateur clinicien formateur « aux mains nues » triche ! C’est un magicien et il sort de son texte-chapeau mille et un outils, arguments ou références polydisciplinaires, des trésors culturels, vous laissant interloqué au seuil d’une caverne d’Ali Baba où vous reconnaissez quelques-uns de vos biens, de vos « savoir-faire, dire ou être ». D’où l’excitation et parfois le malaise : récupérer son quant-à-soi ignoré, supporter son trop semblable dans le miroir tendu.
Bref, oui : se laisser réconforter par l’abondance des formules renouvelées, tels les jeux responsabilisants « de l’acte de passage et du passage à l’acte ». Mais, au quotidien précisément, le travail d’importation vers nos préoccupations actuelles dans des lieux d’exercice professionnels trop souvent en décadence, auprès des gens toujours et encore en souffrance, demeurera - heureusement - à ta charge, lecteur.

Marie-Odile Supligeau


Article extrait de "Vie Sociale et Traitements n°84"

Tous les articles de :
  • Marie-Odile Supligeau

  • 30/09/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN