Article paru dans le quotidien FRANCE ANTILLES EDITION MARTINIQUE du 21 mai 2012
Expliquer et raconter l’histoire autrement en Martinique


Expliquer et raconter l’histoire autrement.
Aujourd’hui à 18 h 30, sur le parking de
la résidence La Liberté à Ravine Touza,
les jeux de pouvoirs au moment de
l’abolition de l’esclavage seront
reconstitués.


Raconter une tranche d’histoire de la
Martinique qui met en lumière deux destins
révélés par la révolution de 1848 est bel et
bien le défi relevé par les comédiens
stagiaires des Ceméa (Centres
d’entraînement aux méthodes d’éducation
active), avec les habitants de la résidence « 
La Liberte » de Ravine Touza à Schoelcher.
L’esclave Romain, dont on ne connaît que le
nom et Pierre-Marie Pory-Papy, devenu le
héros de l’abolition de l’esclavage en
Martinique qui a fait libérer Romain alors
que celui-ci avait été jeté en prison, pour
avoir fait acte de désobéissance civile, sont
les deux principaux acteurs du
déclenchement anti-esclavagiste du 22 mai a
Saint Pierre. La municipalité de Schoelcher,
qui a mis en œuvre une pédagogie de
mémoire mise depuis 2009, avec sa
population et la compagnie Teat’Lan, convie
les Martiniquais à retrouver par le « Theâtre
de l’histoire » et des personnalités hors du
commun constitutives de l’identité
martiniquaise.

Favoriser le dialogue intergénération
Le rendez-vous culturel annuel « Chelche ka sonje 27 avril/22 mai » s’appuie pour la circonstance sur
la fécondité de l’histoire politique de notre
île. II permet de reconstituer théâtralement
les jeux de pouvoirs, il favorise le dialogue
entre les générations en évoquant les
personnages, les faits, les situations et les
lieux qui ont marqué l’histoire de la ville,
notamment les personnalités abolitionnistes
inscrites aux frontons des immeubles
d’habitation de la résidence La Liberté de
Ravine Touza « C’est alors qu’apparaît
l’évidente réponse a la question de l’utilité de
la représentation théâtrale dans notre société
contemporaine, autant que les solutions
portées a la question de l’éloignement du
public. Ce qu’il faut, me semble-t-il, c’est
permettre au théâtre de retrouver le contact
populaire en le portant davantage dans les
lieux publics ouverts, de le pratiquer comme
un outil d’éducation, de formation et de
divertissement populaire qui traite les enjeux
du présent et qui place l’expérience collective
bien avant celle du particulier et de la
singularité »
, précise José Alpha,
concepteur et metteur en scène du « Théâtre
de l’histoire ». Ce lundi, les comédiens
stagiaires des Ceméa iront à la rencontre du
public à Ravine Touza, dans le cadre du « 
Théâtre de l’histoire » imaginé et mis en
scène par José Alpha.



2012-05-21 1001@FRANCE_ANTILLES_EDITION_MARTIN
(Poids : 74.6 ko - Format : PDF)


22/05/2012
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN