Les colonies de vacances et centres de loisirs, reconnus comme d’indéniables espaces d’éducation et d’engagement
Communiqué de presse du 10 juillet

D’après le sondage Harris Interactive réalisé, en juin 2014, pour la Jeunesse au plein air, 75% des Français considèrent que partir en colonies de vacances contribue à l’éducation des enfants et 79 % considèrent que les centres de loisirs sont des espaces éducatifs.


Pour la Fédération Générale des PEP, ce sondage confirme que les colonies de vacances et les centres de loisirs sont des espaces d’éducation pour les enfants, les jeunes, mais aussi pour les animateurs occasionnels qui s’engagent avec des associations d’éducation populaire comme les PEP.

Ces deux temps éducatifs, au côté de l’école, répondent aux besoins des enfants et de leurs parents – « 90 % des Français considèrent positivement le fait d’inscrire leurs enfants en centre de loisirs et 85 % en colonies de vacances » - tout en favorisant par le jeu et les méthodes pédagogiques actives : l’apprentissage de connaissances, le développement de compétences, l’émancipation, la mixité sociale et le vivre ensemble vers une société inclusive.

Les taux de satisfaction des enfants et de leurs parents lors des colonies estivales PEP dépassent chaque année les 90 %. Il est urgent que les pouvoirs publics prennent conscience de l’importance de ces temps éducatifs et agissent pour faciliter les départs en colonies de vacances et l’accès aux centres de loisirs pour tous (enfants à besoins éducatifs particuliers, enfants en situation de handicap…) dans le cadre des projets éducatifs de territoires.

La Fédération Générale des PEP souhaite que le travail engagé en 2013 par le Ministère du droit des Femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports sur les « Colonies innovantes » ou « Colonies nouvelle génération » reprenne avec des objectifs et un calendrier précis pour aboutir à des mesures urgentes concernant le secteur des colonies de vacances notamment sur les questions :

• du volontariat d’animation,

• de la préservation du patrimoine,

• de la campagne de communication nationale grand public,

• de la collaboration avec la SNCF...

Les colonies de vacances et les centres de loisirs ont entièrement leur place dans la France d’aujourd’hui pour permettre par exemple aux enfants et aux jeunes de sortir de « l’entre soi ». Il est de la responsabilité des pouvoirs publics et des associations à but non lucratif de faire vivre ces projets éducatifs et de société.


10/07/2014




La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2018
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN