Réf. 126
Violence, société et école

72 pages

SOMMAIRE

Introduction : Violence à l’école, enjeux de société
Les questions de violence en milieu scolaire ne sont pas nouvelles. Elles n’en interrogent pas moins les acteurs du système éducatif, Jean-Pierre Picard

La violence, une notion relative
Le milieu scolaire est encore largement à l’abri des violences délictueuses. Il ne faudrait pas pour autant céder à la facilité rassurante, Éric Debarbieux

Confrontation : se construire en s’opposant
Devenir autonome sans se trouver seul, la confusion deqs désirs, des moyens indirects d’opposition, une confrontation tolérable, maintenir un lien, les obstacles à la confrontation, entre trop près et trop loin, Philippe Jeammet.

Assumer ses responsabilités d’adulte
Changer son regard sur l’enfant ou le jeune, tenir sa place d’adulte et assumer ses responsabilités, élever son seuil émotionnel par rapport à la violence, Philippe Debailly.

L’autorité structurante
L’école, premier représentant de la société, la défaillance de l’autorité, instaurer une autorité structurante, André Sirota.

Contre la violence, une école citoyenne
Quelles violences ? quelques pistes pour prévenir la violence à l’école, former des citoyens responsables, le droit à la parole en établissement scolaire, le respect de la loi et des règles, des sanctions à caractère éducatif, restaurer l’autorité, Maurice Mazalto

Oser l’éducatif

Les jeunes qui ont perdu confiance dans la société, ceux qui sont exclus de l’école ou qui la rejettent, nous inquiètent et les mesures prises à leur encontre nous préoccupent, Bertrand Chavaroche.

Violences dans la littérature (XIXe-XXe siècles)
Témoignage, les victimes, le « nouveau », conflits des classes et de races, les périodes de crise, l’enfant des rues, la rue encore, les bandes, et les filles ! le regard de l’adulte, les parents, une étrange contemporanéité, Jean François

Conclusion de Maurice Mazalto


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)