Vers les métiers de l’animation et du sport : la transition professionnelle
Sous la direction de Jean-Pierre Augustin - Editions de La Documentation française, 2006.

« La société des loisirs n’est plus une utopie, elle est devenue une réalité qui modifie les représentations sociales, les fondations et le fonctionnement des institutions ». Dans ce contexte sociétal historique de nouveaux métiers émergent, parfois sur les soubassements d’activités bénévoles, se structurent peu à peu et deviendront vraisemblablement de réelles professions constituées.
L’ouvrage collectif, présente sous l’égide de l’ONMAS les contributions de vingt-quatre chercheurs et représentants d’institution engagés dans les pratiques d’animation et de sport. L’organisation diachronique des quatre parties constitutives du document permet au lecteur d’appréhender successivement :
- les prémices de la professionnalisation des loisirs organisés, l’animation avant les animateurs, la création des diplômes de moniteur et de directeur de colonies de vacances, l’émergence des animateurs socioculturels depuis les années 1950, les formes initiales de la professionnalisation sportive en France entre 1880 et 1920 et la création des brevets d’Etat.
- Un état des lieux en construction, où sont présentées les recherches conduites par la commission paritaire nationale emploi formation de la branche animation, l’historique de la convention collective nationale du sport et son articulation avec celle de l’animation, les relations du ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associatives avec les différents partenaires sociaux de l’animation et du sport ainsi que la rénovation des diplômes, les mises en œuvre des dispositifs d’observation des pratiques sportives professionnelles.
- Des observations et des réseaux à développer au travers des enquêtes sur l’insertion professionnelle des étudiants et l’évolution de l’emploi sportif en France, la formation professionnelle dans un cadre de coopération européenne, ainsi que la constitution d’un réseau européen et international dans le champ de l’animation.
- Et des ouvertures et des interrogations en perspectives sur l’utilité, aujourd’hui, de l’animation, la professionnalisation des musicien dans le champ de l’animation, la place des emplois d’animation dans le tourisme, les emplois potentiels dans le domaine de la plongée subaquatique et les obstacles au développement et à la stabilisation de l’emploi sportif.
L’épilogue, qui retrace le bilan de trois années d’activité de l’Observatoire national des métiers de l’animation et du sport (2002-2005) et dessine le profil des projets et perspective, est complété par une bibliographie conséquente et par une présentation de quelques sites internet incontournables pour ceux qui souhaitent mieux appréhender ou approfondir leurs connaissances des métiers de l’animation et du sport.

Luc Greffier


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)