Communiqué de Presse Paris, le 23 mai 2011
Les associations nationales d’élus formulent 4 propositions pour relancer les classes de découvertes

Les
associations
nationales
d’élus
se
mobilisent
en
faveur
des
classes
de
découvertes
qui
connaissent
depuis
une
dizaine
d’années
un
déclin
certain
(de
- ­‐20
à
- ­‐30
%
en
fonction
du
type
de
séjour).
Elles
estiment
nécessaire
de
leur
donner
une
nouvelle
impulsion
au
vu
des
bienfaits
que
les
élèves
peuvent
retirer
de
celles-­‐ci
comme
expérience
éducative
et
pédagogique
exceptionnelle.

Réunies
le
11
mai,
en
présence
de
représentants
des
organisations
représentatives
des
enseignants,
des
parents
d’élèves,
des
professionnels
du
tourisme
et
de
la
Montagne,
les
associations
nationales
d’élus
préconisent
des
solutions
pragmatiques
et
proches
des
réalités
locales.

- 1. Elles
demandent
à
l’Education
nationale
de
contribuer
à
la
relance
des
classes
de
découvertes,
en
définissant
une
politique
qui
valorise
le
rôle
des
enseignants
et
les
encourage
à
initier
des
projets
de
départs
en
classes
de
découvertes.
A
cet
effet,
il
conviendrait
d’alléger
les
charges
administratives
qui
pèsent
sur
les
enseignants
pour
organiser
des
classes
de
découvertes
et
d’harmoniser
les
modalités
de
constitution
et
le
formalisme
des
dossiers
administratifs
quelles
que
soient
les
Académies
en
créant
un
dossier
unique.

- 2. Elles
souhaitent
que
les
transporteurs
nationaux
examinent
la
possibilité
d’établir
des
conditions
tarifaires
rendant
les
classes
de
découvertes
plus
accessibles
aux
familles.

- 3. Elles
demandent
à
Luc
CHATEL,
ministre
de
l’Éducation
nationale,
de
la
Jeunesse
et
de
la
Vie
associative,
de
« 
détacher
 »
un
personnel
de
l’enseignement
national,
afin
de
produire
des
outils
propres
à
relancer
et
à
dynamiser
les
classes
de
découvertes,
au
niveau
national,
en
liaison
avec
les
initiatives
locales.

- 4. Elles
proposent
de
faciliter
les
relations
entre
les
villes
émettrices
et
réceptrices
de
classes
de
découvertes,
à
travers
la
signature
d’un
« 
protocole
 »
qui
prévoit
la
désignation
d’un
« 
ambassadeur
local
 »
dans
chaque
commune.
Il
aura
pour
mission,
au
niveau
local
et
à
la
demande
de
l’enseignant,
de
faciliter
l’organisation
et
le
déroulement
du
séjour.

Une
opération
pilote
en
2012

Les
associations
nationales
d’élus
organiseront
à
compter
de
2012
une
opération
pilote
afin
d’expérimenter
les
solutions
proposées
et
d’assurer
dans
le
temps
un
suivi
des
classes
de
découvertes.
Cette
opération
permettra
de
promouvoir
des
séjours
dans
les
villes
et
les
communes
situées
en
zones
urbaine,
de
montagne,
littorale
et
rurale.

Enfin,
les
associations
nationales
d’élus
se
félicitent
que
le
Ministre
de
l’Education
nationale
ait
décidé,
lors
d’une
rencontre
avec
l’ANEM
le
10
mai,
de
désigner
un
représentant
de
son
ministère
pour
participer
à
cette
action
en
faveur
de
la
relance
des
classes
de
découvertes
au
double
titre
de
l’Éducation
nationale
et
de
la
Jeunesse.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)