L’ouverture aux langues étrangères

Les Ceméa défendent deux grands principes :
→ l’accessibilité aux langues pour tous et toutes et
→ le multilinguisme.

Le rapport aux langues est devenu un enjeu éducatif important pour lutter contre une fracture sociale existante. Les Ceméa proposent des actions et des approches (l’animation linguistique, l’intercompréhension, etc.) qui permettent d’aborder la langue dans ses fonctions multiples :
‐ la langue comme support privilégié de contact, de relation et de communication,
‐ la langue comme vecteur culturel (mieux découvrir le contexte par les mots, ce qu’ils véhiculent et ce qu’ils cachent),
‐ la langue, canal de transmission d’émotion et de savoir,
‐ la langue source de créativité (parler une autre langue, c’est aussi penser autrement, découvrir d’autres mots et d’autres concepts qui enrichissent notre intelligence du réel),
‐ la langue comme jeu (jouer avec les mots, les sonorités, etc.),
‐ la langue comme support à la recherche de compréhension (essayer de comprendre, cheminer, chercher, inventer, etc.), comme sensibilisation (commencer à appréhender, à toucher de près la et les langues), comme apprentissage, etc.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)