Rencontre nationale Refondation de l’école : deux ans... et après ?

Ce document diffusé lors des rencontres nationales sur la refondation de l’école co-organisées par le Cape pendant le salon de l’éducation, présente un état des lieux.

Il a fallu un an entre le lancement de la concertation
nationale auprès de tous les acteurs
de l’éducation et les représentants de vingt
ministères, et la promulgation de la loi le 8 juillet
2013. Cette loi, dite d’orientation et de programmation
pour la refondation de l’École de la République,
s’est fixée entre autres objectifs d’élever le niveau
de connaissances, de compétences et de cultures
de tous les enfants, de réduire les inégalités
sociales et territoriales ainsi que le nombre de sorties
sans qualification. Mais elle se distingue surtout
par une programmation de moyens importants et la
priorité donnée au primaire, « car c’est là que tout
se joue ».
Entre autres nouveautés attendues figurent la rénovation
des programmes du primaire et d’une partie
des enseignements sur toute la scolarité, la refonte
des cycles et du socle, des dispositifs comme le
« Plus de maîtres que de classes » pour les secteurs
les plus défavorisés, la mise en place de nouveaux
rythmes scolaires et l’ouverture des écoles
supérieures du professorat et de l’éducation (Éspé).
Ce document propose de dresser un état des lieux
deux ans après la présentation du projet de loi :
sur l’engagement de l’État, les textes, les mesures
mises en oeuvre, ou non, sur le terrain, sur les dispositifs
et outils mis à disposition des acteurs pour
accompagner ces mises en oeuvre, ainsi que sur
les perspectives à court terme… Pour autant, il ne
prétend pas être exhaustif, d’une part parce qu’il
se concentre principalement sur le primaire, d’autre
part parce que les remontées de terrain sont extrêmement
hétérogènes.

Pour télécharger le document complet...

Refondation-Etat des lieux-nov2014

© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)