Ceméa de Polynésie : Les accueils collectifs de mineurs en Polynésie

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : Actions et innovations avec l’école

En 2015, cinq centres de vacances ont été organisés par les Ceméa de Polynésie touchant 494 enfants et
adolescents encadrés par des équipes qualifiées et motivées, deux camps d’adolescents et trois centres de
loisirs sans hébergement.

Deux CLSH ont été organisés dans la commune de FAAA dans lesquels plus de 300 enfants (dont 200 issus
des quartiers classés prioritaires) ont ainsi pu vivre des vacances éducatives différentes de leur quotidien. Le
partenariat avec le Contrat de ville s’est poursuivi dans la continuité de l’année précédente, 17 animateurs
formés par les Ceméa et issus de la commune se sont intégrés aux équipes comme convenu.

Un CLSH sur l’atoll de MANIHI, inscrit dans le dispositif d’obtention du BAFA, a été ouvert pour permettre aux stagiaires formés
en février d’accomplir leur stage pratique. Il a accueilli une cinquantaine d’enfants.
Pour les camps d’adolescents à MOOREA, plus d’une cinquantaine de jeunes se sont embarqués pour l’île soeur. Deux moments
forts du centre cette année :
- La rencontre avec un camp d’ados de France, basée sur des échanges culturels.
- Le mini-camp au lycée agricole d’OPUNOHU, qui a permis d’orienter les activités vers un retour à la nature et une certaine
authenticité dans les loisirs, en rupture avec la société de consommation dans laquelle baignent les jeunes. A cet effet, plusieurs
randonnées ont été organisées pour découvrir MOOREA différemment : « le sentier des ancêtres, les trois pinus ».

Tous ces séjours sont de véritables aventures humaines et pédagogiques, à travers des activités ludiques manuelles, sportives,
de découverte et d’expression. C’est bien par ces expériences de vie collective, que les Ceméa assurent le mieux leur mission
d’éducation populaire. La qualité du vivre ensemble dans les moments au quotidien, des relations nouées entre enfants et avec
l’encadrement permet un progrès chez chacun et participe beaucoup à la construction de la confiance et l’estime de soi.

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : Actions et innovations avec l’école


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)