Haus der Familie

1. Projet de cette organisation (lignes directrices, orientations)

Structure du quartier St Pauli multigénérationnelle en direction de la petite enfance, des familles, des enfants et des jeunes. Cette association gère une structure bien équipée et bien entretenue composée de nombreux espaces (salle de sport, cuisine collective, salles d’activités pour enfants, pour adolescents et jeunes adultes, salle de massage pour bébé, salle multimédia, des bureaux …).
Projet d’accueil et d’accompagnement des familles à différents niveaux : droit au logement, parentalité, soutien et accompagnement à la scolarité, restauration scolaire pour les écoles non équipées de cantine, activités et animation.

2. Les enjeux éducatifs et leur approche

La structure est implantée et repérée dans le quartier St Pauli et fait partie des 2 associations principales avec GWA.
Le public est accueilli sur le principe du volontariat. L’aide proposée à certaine famille est sujette à compte-rendu de l’équipe en direction des services sociaux.
Proposition de rencontres internationales à travers des partenariats implantés dans différents pays.
Dans le cadre de l’école toute la journée, mise à disposition de personnels sur des projets spécifiques à destination des enfants, des adolescents et des jeunes adultes (gestion de conflit, insertion professionnelle (ex : partenariat avec le Café eins), en direction des jeunes roms (avec GWA).
Axe de travail sur la participation par les projets collectifs de jeunes.

3. Démarche de travail (accompagnement individuel ou collectif, entretiens...)

Accompagnement individuel par des entretiens et accompagnement collectif par des activités d’animation.
Lien avec l’extérieur par l’ouverture des locaux via des associations du quartier à tout moment de la semaine.

4. En quoi cela fait écho dans notre pratique, quelles perspectives de travail ?

Impression d’avoir visité un centre social, dans toutes ses composantes (public, activités, structuration des services).
Des similitudes fortes avec nos pratiques en France mais avec sans doute moins de barrières administratives : comment est géré le risque éducatif ?

5. Des mots du vocabulaire européen repérés.
Des mots qui marquent, qui choquent, les mots de l’autre. Ce que j’en ai compris, ma perception

« Seuil bas » : renvoie à la question de l’empowerment et du pouvoir d’agir.
« participation » :
« volontariat » :
« accueil ouvert » :


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)