>> Les diplômes professionnels de l’animation


BP JEPS - Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport


  • Contenus
  • La formation est organisée par spécialité.

    Pour l’animation, les principales spécialités sont :

    • loisirs tous publics
    • animation sociale
    • animation culturelle
      (Voir note en bas de page)

    Un positionnement réalisé en début de formation permet de définir un parcours de formation individualisé. Les candidats pouvant justifier des compétences d’une unité de compétence peuvent être dispensés du temps de formation concerné et se présenter directement aux épreuves de certification de cette unité.

    Des unités de compétences complémentaires ou des certificats de spécialisation peuvent compléter la formation.

    Une unité de compétence complémentaire nommée « direction de CVL » prépare les titulaires de BP JEPS à exercer les fonctions de direction d’accueil collectif de mineurs (ACM). Cette formation n’est pas nécessaire pour la spécialité "Loisirs tous publics". Les titulaires de cette spécialité sont autorisés à exercer ces fonctions de direction (sous réserve de justifier d’expériences d’encadrement).

    Sommaire Certification

    Les certifications de chacune des 10 UC peuvent être de formes variables d’une formation à l’autre néanmoins elle comportent nécessairement :

    • la production d’un écrit retraçant, la conception, la réalisation et l’évaluation d’un projet d’animation ;
    • l’animation en présence d’un jury d’une situation d’animation avec le public habituel de l’animateur.

    Sommaire Conditions d’accès

    Les exigences préalables : posséder l’un des diplômes suivants :

    • le BASE / brevet d’aptitude à l’animation socio-éducative, le BAFA, le BAFD, le BAPAAT, tout diplôme attestant de compétences à animer un groupe quel que soit son champ d’intervention, tout diplôme de niveau IV ou supérieur.

    Sommaire Le BP JEPS avec les Ceméa

    >> Consultez toutes les formations BP JEPS proposées par l’ensemble du réseau des Ceméa en France

  • Post scriptum
  • les Spécialités

    01 BP JEPS - Spécialité loisirs tous publics

    Description d’activité et compétences attestées pour la spécialité loisirs tous publics (LTP)

    Cette spécialité permet à son titulaire de diriger des accueils collectifs de mineurs.

    Extrait de la fiche du registre nationale des certification (RNCP) : http://www.cncp.gouv.fr/fiche_gp.php ?idfiche=2011

    - Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs : Il accueille tous les publics en situation de loisirs. Il peut être amené à intervenir en direction d’un public particulier.

    - Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation : Il conduit ou accompagne un projet d’animation ou d’initiation en encadrant des activités et /ou des projets collectifs. Il encadre des activités scientifiques et techniques, des activités culturelles et d’expression et/ou des activités physiques dans une logique éducative, ludique, récréative et de découverte sans logique d’initiation et d’apprentissage.

    - Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation : Il participe à l’organisation, au fonctionnement, à l’administration et la gestion financière de la structure dans le cadre du projet de cette dernière. Il peut être amené à diriger un accueil collectif de mineurs.

    Capacités ou compétences attestées :

    • Identifier, analyser et prendre en compte les caractéristiques des publics accueillis, leurs besoins et motivations, leur état de santé, leurs demandes, ainsi que les attentes et les contraintes de la structure afin d’élaborer, d’optimiser et d’adapter son action. Prendre en charge son public : accueil, sollicitation, relation de confiance ; S’adapter à la situation, aux aléas, aux imprévus et aux différents publics et aux contextes. Placer les publics en situation d’acteurs dans la conduite de projet.
    • Analyser le contexte de l’action d’animation et du territoire où s’inscrit cette action. Situer son action dans le cadre de l’éducation populaire. Identifier les différents acteurs éducatifs, culturels dans son action d’animation. Prendre en compte les contraintes réglementaires et techniques relatives à l’action d’animation et au site d’activité. Maîtriser les connaissances de base relatives à la pédagogie, à la psychologie, à la législation et à la réglementation, appliquées à l’animation des différents publics. Maîtriser les fondamentaux des activités supports dans les domaines des activités scientifiques et techniques, des activités culturelles et d’expression, et des activités physiques. Elaborer un projet pédagogique d’accueil collectif de mineurs. Elaborer, conduire et évaluer une action d’animation dans les domaines des activités scientifiques et techniques, culturelles et d’expression, physiques, en tenant compte du contexte, des contraintes et opportunités. Maîtriser l’utilisation du matériel technique nécessaire à son action. Créer, proposer des situations variées et ludiques favorisant la créativité, la prise d’initiatives, la socialisation, des situations éducatives de découverte collectives et individuelles. Adapter les situations à chacun des publics. Faire émerger le projet des personnes et des groupes. Faciliter et garantir la qualité de la vie collective et l’épanouissement de chaque participant. Impliquer le public dans l’élaboration et le respect des règles de la vie collective. Organiser un dispositif d’accueil global et la vie collective d’un groupe. Faire respecter les aspects réglementaires liés à l’activité et au milieu. Mobiliser des connaissances pédagogiques, scientifiques et professionnelles de base pour analyser son action. Gérer, réguler et évaluer en permanence son action. Favoriser l’auto évaluation des pratiquants.
    • Gérer le matériel et l’utilisation des équipements. Recenser, vérifier le bon état du matériel, son adéquation avec l’activité, les conditions d’entretien et de stockage et participer à la maintenance. Organiser et gérer la circulation de l’information orale et écrite concernant ses activités, en interne et en externe, et promouvoir la communication nécessaire à la réussite de l’action. Utiliser les technologies de l’information et de la communication dans les situations courantes de la vie professionnelle. Programmer les activités de la structure, l’utilisation du matériel et des équipements. Organiser l’intendance et la logistique d’un centre de vacances et de loisirs, et assurer la coordination pédagogique des activités. Gérer le budget de son action. Réaliser les tâches administratives courantes. S’intégrer dans son environnement professionnel, dans une équipe de travail. Participer à des réunions internes et externes. Coordonner l’action des personnes qui l’assistent, notamment dans le cadre de direction d’accueil collectif de mineurs. Présenter le bilan de ses activités.
    02. BP JEPS - Spécialité animation sociale

    Description d’activité et compétences attestées pour la spécialité animation sociale

    Extrait de la fiche du registre nationale des certification (RNCP) : http://www.cncp.gouv.fr/fiche_gp.php ?idfiche=4383

    L’animateur social exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant un ou des supports techniques dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.

    - Il encadre tout type de public dans une pratique d’animation sociale : Il prend en compte le milieu d’appartenance ou d’origine des publics, les valeurs et les rôles qui lui sont liés ; il apprécie les potentialités des personnes concernées par son action d’animation ; il définit des modes d’intervention adaptés à son public ; il encadre les groupes dans le cadre de ses animations ;il évalue les effets de son animation sur les publics.

    - Il encadre des activités d’animation sociale : Il conçoit un projet d’animation sociale ; il participe à la mise en œuvre de partenariats locaux ; il réalise de manière autonome des animations sociales. Il met en œuvre des situations facilitant la mise en relation des personnes et des groupes ; il met en œuvre une action d’animation en vue du développement de l’expression et de la relation sociale ; il soutient l’émergence de projets à caractère individuel ou collectif ; il participe à un processus global de maintien des capacités relationnelles et sociales de la personne ; il participe à un processus de maintien ou de développement de l’autonomie physique et psychologique de la personne.

    - Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation sociale : Il participe à la gestion et à la promotion des activités de la structure ; il communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie ; il participe à la mise en place de l’offre d’activités dans le cadre de la structure qui l’emploie ; il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire ; il participe à des réunions de travail à caractère partenarial.

    Capacités ou compétences attestées :

    1. Mobiliser les connaissances générales liées à l’animation sociale.

    • Mobiliser les connaissances associées aux différentes personnes concernées par une perte importante d’autonomie.
    • Analyser les différents publics dans leur environnement.
    • Choisir des démarches adaptées aux différents publics.
    • Elaborer un plan d’action pour la conduite d’animation sociale.
    • Favoriser l’autonomie des personnes dans le groupe.
    • Réguler le fonctionnement du groupe.
    • Prévenir les comportements à risques pour l’intégrité des personnes.
    • Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation.

    2. Identifier les ressources et les contraintes de l’environnement professionnel.

    • Concevoir un projet d’animation sociale.
    • Définir les objectifs du projet d’animation sociale.
    • Organiser une action d’animation sociale à partir des contraintes et des ressources de l’environnement local.
    • Travailler dans le cadre d’une équipe interdisciplinaire.
    • Préparer l’évaluation du projet d’animation sociale.
    • Mettre en œuvre une action d’animation sociale.
    • Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre d’un support d’animation visant l’expression et le développement de la relation sociale.
    • Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre d’un support d’animation visant le maintien de l’autonomie de la personne.
    • Evaluer les actions d’animation conduites.

    3. Communiquer oralement avec ses interlocuteurs.

    • Produire les différents écrits de la vie professionnelle.
    • Constituer une documentation sur un thème de la vie professionnelle.
    • Contribuer au bon fonctionnement de la structure.
    • Participer à l’organisation des activités de la structure.
    • Participer au fonctionnement d’une équipe de travail.
    03. BP JEPS - spécialité animation culturelle

    Description d’activité et compétences attestées pour la spécialité animation culturelle

    Extrait de la fiche du registre nationale des certification (RNCP) : http://www.cncp.gouv.fr/fiche_gp.php ?idfiche=2459

    L’animateur culturel exerce son activité de manière autonome quant à sa pratique d’animation au sein de la structure ou des structures qui l’emploient. Sa responsabilité s’exerce au regard des pratiquants qu’il encadre, des collaborateurs qui participent à son action, des matériels et locaux nécessaires à la conduite de son activité. Ses prestations visent à participer à un processus global d’évolution de la personnne et à favoriser une logique de développement du lien social en facilitant l’accès à la culture partagée.

    Il conçoit des projets d’animation culturelle, dans le cadre du projet global de la structure et des attentes des publics.

    Il participe à la mise en oeuvre de partenariats locaux dans le domaine de l’animation culturelle.

    Il conduit des actions d’animation culturelle.

    Il met en oeuvre des démarches permettant l’accompagnement culturel.

    Il permet la mise en activité des groupes, le développement de l’expression et de la créativité.

    Il soutient des projets individuels/collectifs et les pratiques culturelles amateurs.

    Il encadre des groupes dans le cadre de ses animations.

    Il participe à l’accueil des différents publics de la structure.

    Il participe aux différentes actions de communication et de promotion de la structure et de ses activités.

    Il participe à l’organisation des activités de la structure.

    Il participe au fonctionnement de la structure.

    Capacités ou compétences attestées :

    • Identifier le milieu, le patrimoine et les différentes formes culturelles instituées sur son territoire de référence.
    • Identifier, analyser et prendre en compte les caractéristiques des publics accueillis, notamment leurs attitudes vis à vis des oeuvres et/ou des lieux institutionnels de la culture.
    • Prendre en compte les demandes et les attentes du public accueilli.
    • Identifier, analyser et prendre en compte les attentes et les contraintes de la structure pour élaborer, optimiser et adapter son action.
    • Elaborer et formaliser des projets d’animation dans le domaine culturel.
    • Etablir un rapport actif et critique à la culture et au patrimoine par une mise en mouvement des publics.
    • Elaborer et mettre en oeuvre des actions d’animation visant l’expression de la créativité par la découverte d’un support technique d’activité culturelle.
    • Choisir et formaliser des modalités et des outils d’évaluation. Proposer des modalités de rencontre, de participation innovantes et adaptées aux publics.
    • Stimuler la curiosité, mobiliser l’intérêt pour qu’émergent des projets.
    • Organiser son action d’animation autour de la conduite de projets collectifs.
    • Accompagner et soutenir des pratiques culturelles amateurs.
    • Faire respecter tous les aspects réglementaires liés à l’activité.
    • Gérer et réguler le fonctionnement d’un groupe.
    • Proposer des outils de communication adaptés à la structure et à ses besoins. Promouvoir son action d’animation auprès des partenaires.
    • Programmer et planifier des activités de découverte, d’initiation aux activités culturelles.
    • Gérer le budget de son action.
    • Réaliser des tâches administratives courantes.
    • S’intégrer dans son environnement professionnel, dans une équipe de travail.
    • Participer à des réunions internes et externes.
    • Présenter le bilan de ses activités.
AIDE A LA FORMATION ET LE SERVICE D'AIDE AU PLACEMENT

29/02/2008
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles