||février 2001
Vers une politique éducative globale
 Ajouter au panier

Les questions d’éducation sont un des enjeux essentiels aujourd’hui. La réussite sociale et professionnelle des jeunes est l’une des clés incontournables à la réalisation d’une société plus juste et plus solidaire. L’éducation, doit-on le rappeler, se fait tout autant au sein de la famille, à l’école, dans les structures et lieux de loisirs dans leur diversité. Ce à quoi nous sommes confrontés, c’est la nécessaire articulation, complémentarité entre ces trois pôles et notamment pour ce qui nous concerne entre les loisirs et l’école. Mais ces trois pôles sont soumis aux différentes évolutions sociétales perçues et vécues de façon diversifiées et parfois source de malentendus et de conflits.
Ainsi, Philippe Meirieu distingue trois logiques liées aux trois institutions, l’instruction à l’école, la socialisation aux structures de loisirs, la filiation à la famille et qui s’articulent entre elles. Si jadis elles fonctionnaient à peu près bien ensemble dans une certaine cohérence entre elles, aujourd’hui, elles se désarticulent dans une sorte de conflit de responsabilité rendant difficile l’impulsion des politiques territoriales (1).

La mise en œuvre des contrats éducatifs locaux, au-delà du dispositif lui-même est révélateur de l’évolution des politiques éducatives qui s’effectue depuis une vingtaine d’années, évolution quant à la territorialisation déjà engagée avec la mise en place des zones d’éducation prioritaire (ZEP), à l’articulation temps scolaire et temps libre impulsée avec notamment les CATE, les ARVEJ ou les ARS, à la place de l’enfant dans la cité. Mais cette évolution du système éducatif nécessite une clarification de la place de l’état et des collectivités territoriales.

Cela suppose au plan local, la mise en œuvre d’une politique d’ensemble associant les différents partenaires concernés : les services déconcentrés des ministères, les collectivités locales, les associations mais aussi les acteurs du terrain, professionnels ou volontaires, de l’enseignement, de l’animation, du travail social, des familles, des enfants et des jeunes.

Contribuer à la transformation des pratiques pédagogiques

Le projet éducatif local, traduction du volet éducation de la politique de la ville, est sans doute l’élément fédérateur qui doit permettre de mobiliser les différents acteurs, de dépasser les conflits de pouvoirs et de donner sens aux différentes actions en clarifiant le rôle et la place de chacun. Mais comme le souligne Hélène Mouchard-Zay, il doit s’élaborer en lien avec les projets d’école et d’établissements. C’est la condition d’une véritable articulation entre le temps scolaire et le temps périscolaire.
Le contrat éducatif local est ainsi un outil important en matière d’action éducative. Il valorise l’action des différents intervenants qu’ils soient enseignants ou animateurs et contribue à la transformation des pratiques pédagogiques. Nous savons bien aujourd’hui que ce qui est vécu en dehors de l’école enrichit les enseignements et contribue à la réussite scolaire des élèves. La nécessaire complémentarité et cohérence entre ces différents moments engagent à travailler en équipe et à réfléchir aux conduites d’activités. Par exemple, il faut bien différencier le contenu et la conduite d’une activité scientifique ou artistique à l’école et dans le cadre d’un atelier périscolaire. La question n’est pas qu’anecdotique car il convient de ne pas confondre les différents lieux. Si l’école n’a pas le monopole de l’acquisition des connaissances, elle a pour autant des missions et des objectifs bien précis et par ailleurs il n’y a aucun intérêt à « scolariser » les loisirs. Cela montre bien l’importance de la réflexion pédagogique et de la nécessaire formation de tous les intervenants, professionnels ou volontaires.
Une autre préoccupation essentielle ne doit pas être oubliée, la prise en compte des rythmes de vie de l’enfant. L’élaboration du projet éducatif local doit inclure obligatoirement cette dimension et la traduire dans les faits. Et il y a là l’opportunité en s’appuyant sur l’école à repenser non seulement la semaine mais surtout la journée en proposant par exemple d’augmenter la pause méridienne comme le préconisent les chronobiologistes (cf. les travaux d’Hubert Montagner, de François Testu, de Claire Leconte-Lambert...). Par ailleurs, il faut éviter l’enchaînement d’une activité après l’autre et ne pas confondre activisme et activité. Force est de constater que cette dérive n’est pas toujours évitée.
Pour les Ceméa (*), les projets éducatifs locaux offrent la possibilité politique de considérer le système éducatif dans sa globalité fondé sur le respect des différents partenaires. Si l’école reste au centre de celui-ci et est incontournable, elle doit s’ouvrir et travailler en interrelation avec ses différents et divers partenaires. Et dans cet ensemble, les associations éducatives complémentaires de l’enseignement public et les Ceméa en particulier ont toute leur place.

(*) Voir l’extrait du livre de Gérard Castellani « Accompagner la scolarité des enfants » page 32.

Note
(1) Éduquer ensemble à l’échelle du territoire. Pourquoi ? Comment ? Philippe Meirieu aux 2ème Rencontres Nationales de l’Éducation à Rennes en mars 2000.

Jean-Pierre Picard, Responsable du Département Politiques Éducatives



Tous les articles de :
  • Jean-Pierre Picard

  • 31/01/2001
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN