7 mai 2009
DOSSIER
Introduction du dossier "Laïcités Professionnelles" de VST n° 100
 Ajouter au panier
Jacques Ladsous & Serge Vallon

L’émigration est une aventure, et aujourd’hui une aventure bien périlleuse. Une aventure pourtant suffisamment porteuse d’espérance pour qu’on n’hésite pas à y sacrifier ses maigres ressources, voire à y risquer sa vie.
Il fut un temps où notre pays avait une position très claire : position d’accueil, pourvu que l’« accueilli(e) » se soumette aux impératifs de notre République, éclairés par la laïcité. Notre modèle républicain d’intégration - mais n’était-ce pas plutôt de l’assimilation ? - donnait à vivre, sans rien changer aux habitudes dominantes de notre société. Cela a duré tant que ces émigrés représentaient une minorité, à laquelle nous ne voulions pas consacrer trop d’attention. Ces conditions ont changé, notre pays est devenu le sol d’une société multiculturelle et multiconfessionnelle, et cette « assimilation » simpliste n’est plus vivable. Ces émigrés ont perdu leurs habitudes, leurs repères, leur mode de vie. Ils ont connu majoritairement des sociétés peu démocratiques autoritaires ou sans état de droit, souvent théocratiques, sans la culture permettant de s’en distancier. Ils amènent des vies d’expédients, permises par des solidarités familiales ou claniques qu’ils doivent défaire. La France qui les accueille - idéalisée comme riche et permissive - ne dispose pourtant ni d’une
politique claire à leur égard ni des moyens qui permettraient de transformer leur exil en réussite.
Confrontés à un double échec ; celui de leur identité malmenée, celui de leur intégration souvent ratée, ils se rebiffent, utilisant parfois des moyens illégaux qui les stigmatisent aux yeux de ceux qui ont leur place, et revendiquent de plus en plus une reconnaissance réelle de leur dignité d’être humain. À part quelques associations militantes, elles-mêmes prises d’incertitudes, qui s’en soucie ? La laïcité serait-elle dépassée ? Elle a permis la coexistence des « deux France » : l’une fixée à ses racines chrétiennes et féodales, l’autre à son utopie révolutionnaire égalitaire. Voilà maintenant trois France ! Celle-là vient d’un tiers-monde majoritairement musulman ou animiste. Devons-nous essayer de redéfinir la laïcité, en prenant en compte l’actuelle évolution des relations entre les autochtones et ceux qui aspirent à les rejoindre ? À cette occasion, sans remettre en cause l’équilibre national, social et constitutionnel, n’est-il pas nécessaire de repenser pour tous - donc pas seulement pour les nouveaux - notre laïcité et nos valeurs identitaires nationales et européennes ? À rebours de la réponse religieuse et dogmatique, une société ne doit-elle pas affronter le mystère de sa fondation, ce « retrait de l’origine » selon l’expression de Michel Foucault ? Ce dossier a pour but de nous aider à réfléchir autour de ce qui est devenu un problème. Ceux que les professionnels ont pour mission d’accompagner dans leur vie, surtout s’ils sont à la fois étrangers et étranges, dans leur manière d’exister parmi nous, ont besoin d’une compréhension qui ne soit ni démagogique ni infantilisante. Une« retrait de l’origine » selon l’expression de Michel Foucault ? Ce dossier a pour but de nous aider à réfléchir autour de ce qui est devenu un problème. Ceux que les professionnels ont pour mission d’accompagner dans leur vie, surtout s’ils sont à la fois étrangers et étranges, dans leur manière d’exister parmi nous, ont besoin d’une compréhension qui ne soit ni démagogique ni infantilisante. Une position « vraie » n’est pas facile à trouver. Elle nécessite une information toujours plus « riche » pour évacuer les préjugés, et une réflexion partagée à laquelle tous les professionnels du social et de l’éducation doivent se préparer. Des laïcités professionnelles nouvelles pourront alors naître.





07/05/2009
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
REN 2018 Valras
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Politiques sociales
Pratiques culturelles
MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN