Éducatrice spécialisée - Psychanalyste - Le travail social dans l’action publique - Sociologie d’une qualification controversée

Michel Chauvière, Dunod, 2004, 304 pages

Je connais Michel Chauvière depuis près de quarante ans. C’est un compagnon de route dont j’ai souvent admiré les analyses, et qui m’a beaucoup aidé dans la conduite de mes actions, parce que ses réflexions, même lorsqu’elles étaient critiques, ont toujours été accompagnées d’une sympathie transparente pour ceux qui acceptaient ce rôle d’acteurs. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il nous révèle notre propre intelligence, et qu’après l’avoir lu, même si on se sent imparfait, on a le sentiment d’une véritable utilité sociale.
Une fois de plus, je constate que ces propos nous construisent, nous donnent une raison d’être dans ce tourbillon de l’action sociale, où nous sommes tirés dans tous les sens, tant par ceux que nous accompagnons, que par ceux qui voudraient faire de nous les instruments de leur politique. Et c’est bien normal que nous soyons ainsi tiraillés, en permanence : « Quand les légitimités de l’intervention flottent [...] on peut expliquer pourquoi le témoin entre l’idéologie du sujet singulier, et les références au contrat tant au fondement du lien social citoyen qu’au fondement de l’organisation de l’aide, perdure » (page 116). Il est vrai que d’aucuns se sont plu à dire que nos professions ne savaient pas se définir, s’organiser, se défendre, comme si la société restait immobile, et que nous pouvions clairement nous situer dans une mouvance dont nous sommes éminemment tributaires.
Dans l’historique que brosse Michel Chauvière de la transformation des rôles, et des conceptions, je sens combien mon action a été influencée par une série de courants, où mon appartenance catholique, et mes convictions républicaines se trouvaient interrogées, confrontées, assimilées sans que j’aie pu bien souvent saisir nettement le moteur qui me faisait agir. Aujourd’hui encore, en le lisant, je m’interroge sur le sens que je donne à la valeur de fraternité : est-elle évangélique... ou républicaine ? Ou peut-être les deux à la fois, tant il est difficile de séparer en nous les leviers de nos convictions.
Et cependant, je me retrouve dans ces allers et retours incessants qui conduisent d’une action d’empathie pour ceux que la vie a brimés à une action d’accompagnement, où la professionnalisation progressive m’aide à faire le tri entre l’émotionnel et l’expertise. Et ne me reprochez pas ce mot : c’est bien cette expertise qui m’a fait refuser ces jours-ci de considérer comme crédible cette agression raciste sur le rer D, alors que tous les niveaux de la nation s’emballaient sur ce que j’ai senti immédiatement (pour l’avoir souvent rencontré) comme une affabulation liée aux circonstances.
Oui, il faut bien partir d’un certain regard, celui que Tomkiewitez appelait l’A.A.A., cette attitude authentiquement affective, sans laquelle aucune relation n’est possible, pour petit à petit restituer à l’autre ce qui peut contribuer à construire son chemin. Et j’aime qu’à partir de cette posture centrale, Michel Chauvière nous propose pour illustrer le « social en actes » trois optiques interdépendantes qu’il nomme la « visite sociale », qui se situe dans le sillage de la rencontre et du partage, la « clinique sociale », qui est l’approfondissement, l’observation de la personne et du contexte qui l’entoure, et la « médiation sociale », qui est la mise en rapport du sujet concerné avec la société, telle qu’elle est. Je m’y retrouve bien, y compris dans le tableau qui suit (pages 106 et 107).
Comme je me retrouve bien dans la ronde des légitimités où coexistent « l’employeur-commanditaire, le professionnel à l’œuvre et le destinataire bénéficiaire-usager », où le pouvoir de l’un peut être contesté par l’alliance des deux autres dans une ronde permanente que la vie se plaît à perpétuer (pages 116 et 117). Cette notion d’opposabilité n’est-elle pas essentielle dans une démocratie ordinaire ? Il est vrai que cette démocratie n’est pas sans nous poser des questions dans le tournant social-libéral que connaît le monde d’aujourd’hui. Comment et pourquoi passe-t-on du concept d’inadapté au concept de handicapé ? Que faut-il penser de la proximité ? Comment la décentralisation déconstruit-elle les notions d’égalité avant peut-être de les reconstruire... si l’on veut bien entendre les trois légitimités ?
C’est que le social est en mouvement et avec lui la nature du travail, et par conséquent les actions des professionnels. Sans eux, c’est toute une partie du « social en acte » qui s’écroule. Il est donc indispensable de les entendre, sachant que parmi eux, il y a toujours des inventeurs, des créateurs, et le parcours insolite d’un Fernand Deligny que Michel Chauvière cueille au passage (page 121) montre bien que nos ressources ne sont pas taries.
Lisez donc cet ouvrage. Si le premier chapitre vous lasse un peu, dépassez cette lassitude. Vous serez ensuite emporté par le courant de l’histoire et vous y puiserez des perspectives d’avenir.

Jacques Ladsous


Article extrait de "Vie Sociale et Traitements n°84"

Tous les articles de :
  • Jacques Ladsous

  • 30/09/2004
    La présentation des Ceméa et de leur projet
    Qui sommes-nous ?
    Historique des Ceméa
    Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
    Contactez-nous
    Les Ceméa en action
    Rapports d’activité annuels
    Agenda et évènements
    Collectifs - Agir - Soutenir
    Congrés 2015 - Grenoble
    REN 2018 Valras
    Prises de position des Ceméa
    Textes et actualités militants
    Groupes d’activités
    Fiches d’activités
    Répertoire de ressources (Archives)
    Textes de références
    Les grands pédagogues
    Sélection de sites partenaires
    Textes du journal officiel
    Liens
    Vers l’Education Nouvelle
    Cahiers de l’Animation
    Vie Sociale et Traitements
    Les Nouveautés
    Télécharger
    le catalogue
    Nos archives en téléchargement
    gratuit
    Commander en ligne
    BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
    FORMATION ANIMATION Professionnelle
    Desjeps
    Dejeps
    Bpjeps
    Bapaat
    Formation courte
    FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
    Éducation spécialisée
    Moniteur éducateur
    Caferius
    Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
    Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
    CURSUS UNIVERSITAIRE
    SANTE MENTALE 2018
    Dans et autour de l’école
    Europe et International
    Les vacances et les loisirs
    Politiques sociales
    Pratiques culturelles
    MÉDIAS, ÉDUCATION CRITIQUE et ENGAGEMENT CITOYEN