Makarenko

Mise en œuvre d’une pédagogie sociale, institutionnelle et mutuelle.

Anton Semyonovich Makarenko (1888-1939) était un pédagogue russe. À la suite de la Révolution russe, il a fondé des maisons coopératives pour les orphelins de la guerre civile, notamment la colonie Gorki. Plus tard, sous les auspices de Staline, la commune de Dzerjinski.

A voir sur Internet :

« Quand on prononce le nom de Makarenko, on pense immédiatement à la « collectivité éducative », mode d’organisation largement reconnu aujourd’hui dans la pédagogie progressiste.
Makarenko en a étudié différents aspects, par exemple l’indissociabilité des liens extérieurs et intérieurs, la corrélation entre la collectivité générale et les collectivités primaires, les types de rapports intracommunautaires et les fondements organisationnels de la collectivité, ainsi que ses traditions, son style et son ton. Il a inclus dans la vie de la collectivité éducative tous les rapports et types d’activité représentatifs de la société démocratique. Ses idées sur l’évolution des fonctions éducatives de la collectivité, qui devient, d’objet passif sur lequel s’exerce l’action des pédagogues, un sujet actif prenant en main l’organisation de sa vie propre, sont extraordinairement modernes. »

« Aujourd’hui, certains chercheurs reprennent trop à la lettre telle ou telle idée de Makarenko sur l’école en tant que monocollectivité, généralisent son principe qui consiste à rassembler dans la collectivité éducative des enfants et des adolescents de tous âges et tentent de copier les formes d’organisation de la colonie Gorki et de la commune Dzerjinksi. »

Ces deux extraits proviennent du texte à lire sur :
http://www.ibe.unesco.org/publications/ThinkersPdf/makarenf.pdf


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)