La Fédération Générale des PEP : « Développer un partenariat de qualité avec les associations pour les nouvelles équipes municipales est un enjeu politique et économique »

La campagne pour les élections municipales 2014 se termine. Les questions d’éducation, de jeunesse, de santé, de proximité de vie associative ont été peu débattues.

La Fédération Générale des PEP, fidèle à ses missions d’éducation populaire et à son ancrage dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire, souhaite contribuer à la réflexion et aux actions des nouvelles équipes municipales afin de mettre en œuvre une réelle priorité à la jeunesse par une approche globale contribuant à la construction d’une société inclusive.

La Fédération Générale des PEP, association d’utilité publique, agréée comme association complémentaire de l’enseignement public, avec ses milliers d’adhérents et les 22 000 salariés de ses établissements et services, exerce sur l’ensemble du territoire national, au côté des collectivités locales une importante action associative pour l’accès de tous aux droits communs de la société, droit à l’éducation, à la culture, aux loisirs, aux soins et à la vie sociale. Elle développe ses actions éducatives, sociales et thérapeutiques en liens avec les municipalités dans le respect du principe de laïcité qu’elle associe intrinsèquement au principe de solidarité. Plus de 1 million d’enfants et d’adultes participent à ses actions chaque année.

Elle estime que la priorité qui doit être apportée à la jeunesse sur chaque territoire de la République doit se formaliser dans un Projet Educatif et Social Territorial co-construit entre tous les acteurs concernés : élus municipaux et communautaires, services de l’Etat, professionnels, familles et associations éducatives, sociales et culturelles. Dans le prolongement des politiques pour la ville déjà en place, la construction de nouveaux Projets éducatifs territoriaux amorcée cette année doit s’amplifier et se généraliser.

Avec les autres associations d’éducation populaire, la Fédération Générale des PEP entend apporter son expertise et son engagement auprès des nouvelles équipes municipales et communautaires pour l’élaboration et la mise en œuvre de leur politique éducative et sociale.

Alors que le premier ministre vient d’attribuer le label Grande cause nationale 2014 à l’engagement associatif, les associations éducatives et sociales sont indispensables à la démocratie locale tout autant qu’à la proposition de services générateurs d’emplois. Pour ce nouveau mandat, les nouvelles collectivités territoriales, confrontées aux procédures d’appels d’offre, gagneront à engager résolument une politique de partenariat actif avec les associations ancrées sur leur territoire.

La Fédération Générale des PEP rappelle qu’une politique de Réussite éducative :

- se construit dès la petite enfance dans sa dimension de socialisation, d’équilibrage de l’acquisition de pré-requis nécessaire à l’apprentissage et nécessite la mise en place de structures adaptées sur chaque territoire,

- appelle l’accompagnement prioritaire des familles les plus éloignées de l’école pour leur pleine insertion dans les politiques éducatives locales,

- nécessite la prise en compte de la santé tant dans ses aspects de promotion, de prévention ou de traitement ainsi que celle d’une pleine inclusion de la jeunesse en situation de handicap,

- contribue à l’apprentissage de la citoyenneté, par exemple par la généralisation, pour chaque enfant et adolescent au cours de sa scolarité obligatoire, d’un séjour de réussite éducative afin de vivre des expériences, des découvertes favorisant le savoir vivre ensemble et la mixité sociale,

- doit inclure la lutte contre l’illettrisme tant dans sa dimension de prévention que de remédiation, pour les enfants et leurs familles ; lutte et prévention fondamentale pour permettre une pleine insertion dans une société de plus en plus exigeante en compétences culturelles, sociales et techniques.

La mise en œuvre d’une politique de Réussite Educative Territoriale appelle une connaissance des publics et des pratiques de co-production de l’action éducative dans le respect des missions de chacun et une implication directe des enfants, des adolescents et de leurs familles.

La Fédération Générale des PEP avec son réseau national d’associations départementales, ses militants associatifs et les professionnels des milliers de structures et dispositifs éducatifs et de soins l’ensemble du territoire national, souhaite contribuer à cet indispensable effort collectif pour la réussite éducative de tous tout au long de la vie, aux côtés et en complément des actions engagées par les politiques municipales.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)