Ceméa Nord-Pas de Calais : Former au coeur d’un territoire


Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : L’animation, engagement volontaire
et action professionnelle

En 2014, les Ceméa Nord-Pas de Calais ont initié une collaboration avec la fédération
des centres sociaux du Pas de Calais, un BPJEPS « Animation Sociale » sur le territoire du
littoral, et plus précisément sur la commune de Calais. La fédération souhaitait former 14
agents de plusieurs centres sociaux du territoire de la côte d’Opale.


La formation a lieu dans le centre social « Henri Matisse », qui se situe dans le plus grand
quartier de la ville « le Beau-Marais ». Cette structure très bien implantée, accueillera les
stagiaires de février 2015 à décembre 2016. Ensemble, les Ceméa Nord-Pas de Calais et la
fédération des centres sociaux ont décidé de construire la formation sur deux ans afin de
répondre au mieux aux besoins des salariés ainsi qu’aux réalités des employeurs. Durant
la formation, la directrice du centre est intervenue, cela a permis aux stagiaires de comprendre
l’histoire de la structure et plus globalement d’aborder celle des centres sociaux.

Les Ceméa s’efforcent dans chacune de leurs formations de prendre en compte le milieu.
Depuis quelques années, la ville de Calais est très médiatisée ; la question des migrants
bloqués à l’une des frontières de l’espace Schengen place la ville dans le feu de l’actualité
locale, nationale et européenne. à plusieurs reprises, la problématique « des migrants » a
été abordée en formation par des échanges et des débats. Les Ceméa ont organisé des rencontres
avec des acteurs du quotidien travaillant auprès de ce public et « dans la jungle »
de Calais. Le formateur s’est appuyé sur des ressources du territoire abordant cette question
 : le film « Hope » projeté au cinéma « l’Alhambra » ; la visite guidée d’une exposition
photographique dans le camp lui-même durant la journée internationale des migrants. Ces
journées de formation ont permis de réfléchir sur le rôle éducatif et social de l’animateur
professionnel et au pas de côté nécessaire pour demeurer professionnel.

La problématique des migrants occupe sur le territoire du Calaisis une part importante de
l’actualité sociale. Les Ceméa, mouvement d’éducation populaire et d’éducation nouvelle,
ne font pas l’impasse sur la réalité. Au contraire, ils s’appuient dessus pour travailler le
regard, l’agir et permettre une meilleure prise en compte de l’individu.

Ce texte est issu du Rapport d’activité 2015 adopté à l’AG 2016 : L’animation, engagement volontaire
et action professionnelle




02/11/2016
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Fiches d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles