…Des Groupes pour penser … Dernier ouvrage d’ André Sirota

Le dimanche 27 janvier 2019, de 16h à 18h, la Librairie La Terrasse de Gutenberg, située au 9, rue Emilio Castelar à Paris 12e, accueille André SIROTA, professeur émérite de l’Université Paris Nanterre, qui présentera son dernier ouvrage intitulé : -…Des Groupes pour penser … publié par les Éditions Le Manuscrit. Cette rencontre de réflexions partagées avec André Sirota sera animée par Olga Bamisso, psychologue clinicienne et docteure en psychologie et psychopathologie.

En groupe, notre capacité potentielle à entrer en immédiate relation de travail avec les autres est sollicitée. Active, elle nous permet de prendre part avec plaisir à la tâche de base commune, tout en se questionnant sur sa propre contribution. Quoi qu’il en soit, c’est une épreuve. En effet, en présence des autres, nous nous trouvons le plus souvent confrontés à la multiplicité des altérités et à bien des malentendus, et nous balançons entre deux pôles : le fraternel et le fratricide ou le sororal et le sororicide. Par idéalisation de soi ou des autres, ou, au contraire, du fait d’une figure défensive de mépris que l’on peut nourrir pour les autres, à son insu ou non, participer à une tâche commune n’est pas évident.

De nos jours, dans leurs institutions, nombre de gens se sentent meurtris et empêchés de penser ce qu’ils ressentent, et pas seulement d’en dire quelque chose ; de ce fait, les coopérations s’en trouvent entravées. Comme les figures hypermodernes du management ne sont pas incitatrices au travail avec les autres, liens et assises narcissiques vitales s’érodent, alors que le travail d’équipe est plus ou moins formellement recommandé. Aussi, penser le groupe et son contexte pour penser aux objets qui y sont mis au travail est sans aucun doute nécessaire. Comment y parvenir, quand on a l’impression, ici ou là que tout est fait pour être empêché de penser.
Mais que veut dire penser ? Cet ouvrage propose une relance de la réflexion sur ce que veut dire penser, ainsi que sur les modalités groupales qui rendent possible le travail de penser individuellement et avec les autres. Il s’appuie sur de nombreuses situations d’interaction en groupe, au plus près de ce que l’on appelle des « observables », à l’oreille ou à l’oeil nus.

Des Groupes pour penser - présentation

© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)