Quelle citoyenne, quel citoyen veut-on préparer ?

Nous assistons à nouveau aujourd’hui à la remontée en puissance des valeurs conservatrices, voire réactionnaires.
La compétition, la sélection, l’élitisme sont plus que jamais à l’ordre du jour, en parfait accord avec l’individualisme qui prévaut dans la société.
Le retour aux bonnes vieilles méthodes apparaît comme la solution à tous les maux de société.

extrait de la plaquette

Face à cette régression, à cette désignation de la pédagogie comme bouc émissaire, nous réaffirmons notre choix d’une éducation qui, parce qu’elle considère l’enfant comme un être social, une personne à part entière, lui apporte les aides appropriées à ses apprentissages
en ne les isolant pas artificiellement de ses expériences, et développe ainsi sa capacité à être auteur et acteur des nécessaires évolutions sociales.
Nous réaffirmons par la présente notre volonté que les enfants ne soient pas les victimes des mouvements d’un balancier idéologique dont on mesure bien que les intérêts sont ailleurs.


© Site officiel des Ceméa (Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active)