Revue du champ social et de la santé mentale des Ceméa, VST rend compte des pratiques innovantes. Ses colonnes sont un lieu d’accueil des « productions » issues des courants désaliénistes et un espace d’expression et de confrontation critique. Pour les équipes éducatives et soignantes : infirmiers, ergothérapeutes, psychomotriciens, psychologues, psychiatres, psychothérapeutes, psychanalystes. Pour les équipes éducatives : éducateurs spécialisés, moniteurs-éducateurs, assistants sociaux et tous les travailleurs sociaux.

Les abonnements se font directement aux éditions Érès Abonnement (1 an, 4 numéros) : 52 € TTC franco de port.

Courriel : [Email] Site : http://www.edition-eres.com Vous pouvez désormais vous abonner en ligne (paiement sécurisé)

Contactez les Ceméa pour tout numéro antérieur au 81 (publications(at)cemea.asso.fr)

>> La revue VST est en ligne, en accès libre ou payant, sur le site des revues en sciences humaines et sociales : CAIRN

Publier dans VST

Textes intégraux dont des extraits sont publiés dans VST :

  • Sujet de droit et sujet en psychanalyse : version intégrale du texte publié dans le VST n° 121.

Appel à publication dans VST

Les lecteurs de VST peuvent en devenir des auteurs en proposant des textes pour les rubriques permanentes et pour les dossiers en préparation. VST publie des textes destinés à un lectorat averti constitué de professionnels et de militants du social, du médicosocial et de la psychiatrie. Ces textes sont des présentations de pratiques, des réflexions articulées aux pratiques, des réflexions de fond.

Ils peuvent être explicatifs, descriptifs, théoriques, polémiques. VST étant une des revues des CEMÉA, les textes publiés correspondent aux choix et aux engagements théoriques, sociaux, professionnels et politiques de ce mouvement : principe de service public, approches collectives et institutionnelles, promotion des pratiques de psychiatrie sociale et des approches psychodynamiques, relativisation des approches cognitivistes et comportementalistes. Les textes envoyés à [Email] sont sans mise en page complexe (pas de marques de paragraphes, puces, retraits, interlignages variés, gras, italiques…). Les indications bibliographiques sont limitées à quelques références facilement trouvables par les lecteurs. Les notes sont limitées à quelques lignes pour l’ensemble d’un texte. La taille des textes est de 5 000 à 20 000 signes, espaces et notes compris. Les textes reçus pourront donner lieu à des propositions de précisions, de modifications, de développement.

Les Numéros :
Du numéro 52(1997) au numéro 104(2010) - Avec bon de commande

ci dessous : les numéros depuis 2010 (Commander en ligne sur publications.cemea-formation.com)


mai 2016
Vie Sociale et Traitements n°130 Les mineurs non accompagnés

Ils arrivent en France directement par avion, ou par les chemins terribles de l’immigration clandestine. Ils sont envoyés par leurs parents à des parents improbables, ou à l’aveugle, pour être mieux en France qu’au pays, ou bien ils ont perdu leurs parents au pays ou en chemin. Certains ont vécu des horreurs : guerre civile, sauvagerie des passeurs, vécus mortels des passages. Certains arrivent en France objets de noeuds familiaux et culturels semblant incompréhensibles. Sont-ils mineurs ? Ils savent le dire, et nos tests radiologiques aux critères périmés prétendent le savoir. Sont-ils absolument isolés ? À en voir parfois certains sur Facebook et au téléphone, ceux-là ne le sont pas. D’autres le sont probablement. Il y a aussi les téléscopages de codes culturels, de langues… Pourront-ils rester en France à leur majorité ? Encore de la triche, légitime, sur les âges, sur les dates, sur les projets. Comment comprendre quelque chose à cette galaxie obscure ? Et que faire avec ces jeunes ?

Dossier coordonné par Nahima Laieb et François Chobeaux



mars 2016
Vie Sociale et Traitements n°129 Une histoire d’héritage...

Le travail social et la psychiatrie sont riches de leur passé, de pratiques forgées par des générations de professionnels militants. Beaucoup de ces pratiques sont percutées aujourd’hui par les tendances lourdes gestionnaires et normatives. « Résister » afin de les préserver est devenu central pour de nouveaux professionnels, et pour ceux de la vieille garde qui défendent toujours ce qu’ils ont contribué à inventer. En même temps, des « nouvelles pratiques » se développent : action humanitaire collective, psychiatrie de rue, groupes d’entraide mutuelle, maraudes de rue, Samu social, « Logement d’abord »… S’inscrivent-elles dans des filiations, et alors lesquelles ? Et en même temps en quoi sont-elles différentes ? Sur quelles références théoriques s’appuient-elles ? Comment les professionnels d’aujourd’hui s’inscrivent-ils dans cette dynamique d’appropriation et de transformation ?



novembre 2015
Vie Sociale et traitements n° 128 "Le travail qui soigne"

Travailler dans le cadre d’un chantier d’insertion, en intérim social, s’engager dans un job payé à la journée, être travailleur handicapé dans un ESAT, se former avec des éducateurs techniques… Il s’agit évidemment de gagner de l’argent, fonction centrale du travail, mais pas seulement. Il est aussi question de dignité, d’estime de soi, de rééducation, de raccrochage social. Mais alors, le travail, machine à aliéner selon certains, triste nécessité selon d’autres, pourrait avoir une fonction positive ? La réponse est dans le concret des pratiques éducatives et thérapeutiques, dans les conditions de mise en place et de fonctionnement du travail proposé : autonomie d’action, responsabilité, coopération, globalité des tâches, accompagnements, adaptation… Reste que le travail devient une denrée rare dans la grande cour de l’entreprise, et qu’il y en a de moins en moins pour les amochés de la vie. Sont-ils alors destinés à vivre toute leur vie d’emplois aidés ?



juillet 2015
Vie Sociale et traitements n° 127 La fabrique de la maltraitance

La maltraitance institutionnelle ne se réfère pas uniquement aux horreurs régulièrement dénoncées dans les médias. Elle peut se nicher dans les mille petits riens du quotidien qui, si on n’y prend garde, peuvent générer autant de souffrances accumulées. Si nous avons des outils pour lutter contre le pire, comment lutter contre le quotidien banal qui devient automatique ? Éviter de fabriquer la maltraitance, c’est pouvoir interroger les pratiques, se référer à des projets, savoir se situer visà- vis des usagers… C’est être formé, encadré, contrôlé quelle que soit sa place dans l’organigramme. C’est aussi, pour les institutions et les tutelles, créer les conditions du bien-être pour les personnels : statuts, conditions de travail, évolutions professionnelles, mobilités… Lutter contre la maltraitance passe par le respect des usagers et de soi-même, plus que par le respect d’un protocole.

Dossier coordonné par Carine Maraquin et Jean-Marie Vauchez



avril 2015
Vie Sociale et traitements n° 126 Comment prendre soin ?

Que fait-on dans toutes les institutions qui relèvent du sanitaire, du social, du médicosocial, de l’éducatif ?… Au-delà, ou plutôt au-dessus des fonctions techniques (éduquer, soigner, compenser…), on y accueille des personnes pour, comme on dit, en prendre soin. Même si cela n’est souvent pas mis en avant dans les missions et les habilitations, voire dans les évaluations, le souci du bien-être de l’autre est une condition préalable qui, faute d’être, peut rendre bien difficiles toutes les autres missions, voire les tenir en échec. Mais comment prend-on soin de l’autre ? Comment l’hospitalité ou la bienveillance peuvent-elles être partie prenante des pratiques ? Cure et care sont proches ! Comment conjugue-t-on cela au présent des pratiques, que ce soit travers des actes quotidiens ou dans l’élaboration des dispositifs d’aide, d’accompagnement ou de soin ?


Il y a au total 25 articles, cette page en affiche 4
La présentation des Ceméa et de leur projet
Qui sommes-nous ?
Historique des Ceméa
Le manifeste (Version 2016) - 12 thématiques
Contactez-nous
Les Ceméa en action
Rapports d’activité annuels
Agenda et évènements
Collectifs - Agir - Soutenir
Congrés 2015 - Grenoble
Prises de position des Ceméa
Textes et actualités militants
Groupes d’activités
Répertoire de ressources (Archives)
Textes de références
Les grands pédagogues
Sélection de sites partenaires
Textes du journal officiel
Liens
Vers l’Education Nouvelle
Cahiers de l’Animation
Vie Sociale et Traitements
Les Nouveautés
Télécharger
le catalogue
Nos archives en téléchargement
gratuit
Commander en ligne
[()] [()] [()] [()]
BAFA - BAFD - ANIMATION VOLONTAIRE
FORMATION ANIMATION Professionnelle
Desjeps
Dejeps
Bpjeps
Bapaat
Formation courte
FORMATION PROFESSIONNELLE DU CHAMPS SOCIAL
Éducation spécialisée
Moniteur éducateur
Caferius
Formateur Professionnel d'Adulte - Conseiller en insertion
Préparation au DEAVS, au CAFERUIS, au CAFDES
CURSUS UNIVERSITAIRE
SANTE MENTALE 2017
Dans et autour de l’école
Europe et International
Les vacances et les loisirs
Médias, éducation critique et engagement citoyen
Politiques sociales
Pratiques culturelles